Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Tu pousses le bouchon un peu trop loin Philippe !

Philippe, ça commence à bien faire, tu pousses le bouchon un peu trop loin.

Tu ne crois pas que ça a assez duré ces manifs ?

Tu ne penses qu'à ta pomme Philippe, ça commence à bien faire.

Je suis pour le droit de manifester, mais, y'a des limites Philippe. 3 mois que ça dure. Tu ne crois pas que vous avez assez emmerdé la population ? Vous avez assez hurlé, on vous a assez entendus. Ce n'est pas la peine d'envenimer les choses. Maintenant, c'est aux casseurs, aux voyous que vous faites plaisir. Tu dis Philippe que les 3/4 des français sont derrière vous. Ca me fait doucement rigoler. Peut-être, il y a 3 mois, mais plus maintenant.

Maintenant, vous emmerdez tout le monde, les travailleurs, les commerçants, les policiers qui ont d'autres chats à fouetter avec l'Euro, les supporters qui ont envie de décompresser - t'a vu Philippe comme les gens ont envie de se changer les idées, de faire la fête, de rire, de s'amuser après les horreurs vécues ensemble ? -

J'ai toujours été du côté des travailleurs, Maurice, pardon, Philippe, mais, là, tu crois que ça ne suffit pas ? Qu'il y a un temps pour tout. Un temps pour manifester, et le moment où il faut dire "pouce, j'arrête".

Pense un peu à nos policiers. Tu ne crois pas qu'ils en ont assez ? Tu ne penses pas qu'en ces temps pénibles, tu pourrais relâcher un peu la pétale Philippe ?

Je les ai vus hier tes gros bras, Philippe, ils tenaient aussi des pavés - Je t'ai entendu tout à l'heure - Tu as dit, pour leur trouver des excuses, qu'ils n'avaient fait que répondre aux provocations de la police.

Si je vais plus loin, je me demande si les gros bras de la CGT n'auraient pas participé aussi au caillassage des magasins ? Mais, comme les commerçants font aussi partie du patronat, du petit, certes, ça ne peut te toucher, hein, Philippe ! Sache, cependant - au cas où tu ne le saurais pas - que les commerçants, pour les 3/4 d'entre eux, ne gagnent pas ton salaire. Eux, c'est souvent le minimum syndical.

Peut-être même tes gros bras ont-ils participé à l'attaque de l'hôpital Necker, hôpital pour enfants très malades, va savoir ! Une honte ce caillassage, qui montre bien le niveau de violence qui va crescendo..

Tu dis que ça ne vient pas de toi, que les casseurs se mélangent aux manifestants. Mais, c'est qui qui lance des appels à maintenir la pression ? Qui, qui dit que c'est la faute de l'Etat ? C'est toi Philippe. Plus de manifs, plus de casseurs...CQFD......

J'ai été outrée, indignée, de voir les casseurs, ces bandes de petits cons, petits voyous d'extrême gauche ou d'extrême droite (après tout, les uns comme les autres prônent l'ultra violence) s'en prendre à un hôpital d'enfants malades. Honteux ! honteux ! Si ces petits casseurs, voyous s'en prennent à des enfants, je me demande où leur furie peut les mener.

Si ça continue, il va y avoir des morts Philippe - il y a déjà beaucoup de blessés de part et d'autre, ça ne te suffit pas ? - Après ça, tu diras que c'est le risque, que tu n'y es pour rien ? Si Philippe, en tant que grand manitou de la CGT, tu seras responsable. Si ça devait arriver, j'espère que tu en paieras la note.

Philippe, oui, tu pousses le bouchon trop loin.

Si tu arrêtes d'haranguer les foules, si les manifs s'arrêtent, plus de casseurs. Ils seront obligés de sortir à visage découvert ou de rentrer dans leur trou. Je me dis parfois qu'ils n'ont pas grand chose à envier à ces tueurs de policiers, vu leur extrême violence.

Quand on s'en prend à des enfants, on est capable de tout. Je dirai même mieux, ces casseurs de vitrines, ces voleurs, ces voyous, on dirait que ça arrange tes petites affaires Philippe.

Toi, tu dis que c'est la police qui est derrière tout ça. Moi, je dis que vous êtes les uns et les autres à mettre dans le même sac.

Toi et tes potes à faire des manifestations en ces moments troubles, critiques, anxiogènes, en alerte maximale. Le gouvernement en étant pas plus sévère avec les casseurs, en demandant aux policiers de ne pas bouger, d'agir en dernier recours. Par la suite, on en arrête quelqu'uns, ensuite, on les relâche - Et les centaines d'autres, ils sont où ? - Ca manque franchement de sévérité tout ça. C'est tellement plus simple de s'en prendre aux automobilistes, à un pauvre type qui ne paie pas sa redevance télé, qui lui, n'aura pas une cohorte de fous furieux derrière lui, prêts à en découdre avec la police.

C'est pas bien, Philippe, pas bien du tout ce que tu fais.

Nos policiers vont finir par craquer. Et sûr, après l'assassinat de leurs collègues, un jour ou l'autre, il va y en avoir qui vont craquer. Les pauvres, en ce moment, je ne voudrais pas être à leur place.

A ce moment-là, Philippe, tu seras où ? Tu t'en laveras les mains ? Tu diras "bien fait pour eux" ? Tu diras "ce sont les risques du métier" ?

Non, moi je dirai que toi et tes potes, vous aurez aussi votre part de responsabilités, à vouloir depuis 3 mois pousser toutes les corporations à manifester, à se lancer dans la bagarre. Pourtant, dieu sait que je suis pour le bien-être des travailleurs Philippe, que je hais ces emplois au rabais, que je hais la pression faite aux travailleurs, que je hais le travail du dimanche - là, je trouve que tu n'as guère bougé ton cul Philippe sur ce coup-là - Car, pour moi, le travail du dimanche est autrement plus important qu'avoir un billet gratuit pour voyager. Le travail du dimanche, c'est la perte de tous les repères familiaux, ce n'est qu'un pauvre petit pansement stérile sur l'énorme plaie purulente qu'est le chômage.

En ce moment, je te l'avoue, Philippe, j'ai peur.

Peur qu'il y ait un attentat lors d'un match, peur qu'une autre bande de terroristes soit en train de préparer un sale coup. Paraît même que certains, en provenance de Syrie, seraient en route pour la France et la Belgique. Qui sait qui va les arrêter s'il faut surveiller en plus tes petits casseurs Philippe, hein !

Tu ne crois pas Philippe que nos policiers seraient plus utiles ailleurs qu'à surveiller vos manifestations ? Ils ont tellement de monde à surveiller avec le foot, avec ces autres excités, ces hooligans, qui ressemblent tout à fait à vos casseurs. Finalement, la connerie, la violence, n'a pas de frontière.

Là, je dis "stop" Philippe. Avant qu'il ne soit trop tard.

Oh, je sais bien que tu ne m'écouteras pas, moi, française lambda, nouvellement retraitée qui plus est. Mais, je fais partie de la population silencieuse qui craint pour ses enfants, pour notre jeunesse.

Je t'ai entendu tout à l'heure sur RTL. Tu as l'intention de continuer ton bras de fer avec le gouvernement.

Pas bien Philippe, pas bien ! M'est avis qu'il y a d'autres méthodes pour empêcher ce 49.3 de passer. Vouloir toujours passer en force ne rend pas populaire un gouvernement, déjà que leur côte n'est pas bien haute - 2017 n'est pas loin. On saura s'en rappeler le moment venu.

Stop, tu pousses vraiment le bouchon trop loin Philippe.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

liliplume 18/06/2016 22:52

je suis d'accord avec toi !

edith 18/06/2016 17:58

On est pour ou on est contre.
Moi ce que je vois, c'est que passé sous silence le sénat vient d'abolir les 35 heures et d'accepter l'article 2 de cette nouvelle loi du travail. Juste un entrefilet dans la presse. Ceux de 36 vont se retourner dans leurs tombes.

le-gout-des-autres 18/06/2016 15:01

" Pauvres auvergnats qui vont encore faire rire, à perdre sans arrêt sur le fil, tout en étant les meilleurs"

Les Poulidor du foot ! ;-)

julie 18/06/2016 15:45

Et voilà, tout à fait bien ce que tu dis. Nous sommes les Poulidor du rugby. Et, comme Poupou était adoré, est encore aimé, et que moi-aussi, je l'aime bien, ça me va ce nom. Et, je suis fière, ère, et je suis fière, ère, d'être auvergnate...

heure-bleue 17/06/2016 20:01

J'arrive de Paris, tout était calme, propre, les trains ne sont plus en grève, les rues sont propres.
Faut pas croire les média, je ne crois que ce que je vois.

julie 18/06/2016 15:48

Tu vois, j'avais raison. Tous les parisiens étaient en train de regarder du sport. Soit le rugby, parisiens et auvergnats confondus, puisqu'ils s'affrontaient (les auvergnats ensemble dans les bars), soit en train de regarder le foot ou ces demoiselles du basket ou partis pour les 24 heures du Man.

Eve 17/06/2016 11:35

la France tombe toujours plus bas, et
ce Philippe et ses amis emm.... tous les travailleurs qui sont empoisonnés par les grèves , et quand il faut gagner sa croûte ,
rien n'est facile , et la loi connerie n'arrange rien ,
voir que les casseurs en sont arrivés à briser les vitres de Necker , c'est une honte !!!
il dit que les français sont derrière la CGT , vu le monde qui dénonce la violence je n'en suis pas sûre,
ça me fait penser aux paysans quand ils dégradent tout ,
on n'a pas assez d'emm avec les islamistes -
entre un état laxiste depuis des années, des français réticents à tous changement , et des syndicats obtus, c'est pas gagné !!! dans de nombreux pays il y a moins de libertés qu'en France , des contrats 0 h en Angleterre, le smic en Allemagne que récemment, ect ....

Les CRS ne bougent pas , si si les CRS tapaient , utilisaient leurs tasers , dégainaient , ce serait des hurlements contre eux ,
si ils ne font rien , c'est pareil ,
on arrive dans un état où la police n'a plus le droit de bouger ou alors devient une cible !!!
pourquoi laisse t on des gens cagoulés participer à des manifestations . La loi est la loi . ils devraient être arrêtés , mais comme la grève
est un droit , c'est entre la chèvre et le chou-
ça va ressembler à mai 68 et les pavés qui volaient , je n'y étais pas , mais j'ai vu à la télé ou sur l'INA ce que c'était -

Praline 17/06/2016 16:38

Les casseurs cagoulés ne sont pas des grévistes. C'est bien ce qui discrédite la CGT.

Praline 17/06/2016 09:25

Je regarde et écoute de moins en moins les infos, donc je suis mal placée pour en débattre, je peux juste dire que je soutiens Philippe Martinez. Je ne comprends pas que le gouvernement ne tienne pas compte de ce qui se passe et reste buté sur ses idées. Vals est un roquet, je n'aime pas son regard méchant. Je ne comprends pas que l'on ne puisse pas s'asseoir à une table et discuter, depuis le temps que ça dure ! Quant aux casseurs, je ne comprends pas que la police ne puisse les cerner et les empêcher de nuire. Je sais que la police est débordée, la situation serait-elle incontrôlable ?
Bon ok, je vois ça de ma lorgnette, de mon petit coin de campagne paisible...
Bonne journée ma belle, bises pluvieuses... encore !

heure-bleue 17/06/2016 08:43

Petite, les grèves étaient beaucoup plus dures, bon pas de casseur, mais zéro métro, zéro train, pas d'électricité, pas de gaz même en hiver.
Les gens ne criaient pas à la prise d'otage, ils avaient connu 36, la guerre et il croyait à un monde meilleur, aujourd'hui, leur train à cinq minutes de retard, ils crient, on ne risque pas de voir un monde meilleur dans ce monde de timorés.

mamiekeke 17/06/2016 00:04

COUCOU ma Juju tu as raison de pousser ton coup de gueule , ils sont tous devenus fous , oui moi aussi je l' ai entendu Philippe qui disait qu' ils continuerons à faire la grève et qu' il veut encore plus de monde derrière lui .

Mais que veux t' il au fait ? une nouvelle révolution ? celui qui harangue le mieux les foules se fait suivre par des moutons de Panurge et ça et bien ça me fait terriblement peur .

Allez passons tous une bonne nuit ma Juju et à très vite .

Gros bisous marseillais sous un temps merdique na .
Renée (mamiekéké). A très bientôt j' espère ?

manouedith 16/06/2016 23:47

Je partage ton avis, du reste mon billet de vendredi en est en partie le sujet, pourtant rarement je m'implique dans la politique, mais là on a dépassé les bornes, que ce soit du côté de la présidence que de la CGT.

Fabie 16/06/2016 16:21

n'arrangent !!!

Fabie 16/06/2016 16:20

Tout est tellement manipulé qu'il devient difficile de démêler tous les rouages...
Le chantage se fait de tous les côtés.
Une chose est sûre c'est que les forces de l'ordre sont à bout de souffle.
La violence et la bêtise des supporters de foot n'arrange rien !
Socialement nous régressons à vitesse grand V, et tout est bon pour nous empêcher de réagir.
Oui, il faut respecter l'outil de travail, mais il serait bon de respecter les salariés, et c'est de moins en moins vrai.
L'argent roi, l'entretien de la peur du chômage conduisent à faire de certains salariés des pions.
Et dans la fonction publique, lorsque l'on voit comment sont traités les salariés des hôpitaux, on est loin d'avoir à faire à des privilégiés...
Avant lorsque tu travaillais consciencieusement tu avais le respect de ton patron, c'est de moins en moins vrai, et cela tire tout vers le bas.
Bises drômoises

julie 16/06/2016 16:17

Tout à fait vrai. Je ne sais pas sous quelle dictature j'aurais préféré vivre. Aucune des deux, mon capitaine je dirais. Finalement, on a de la chance d'avoir une gauche et une droite qui se bouffent entre eux. Au moins, ils nous laissent tranquilles.

biker06 16/06/2016 15:51

Hello Juju
L'etat d'esprit est très mince entre les deux extrêmes de droite comme de gauche...c'est kif kif bourricot !
bizz
Pat

Rose63 16/06/2016 15:36

Tu as raison Julie et moi le monde me fait peur car il y a trop d'indésirables qui se joignent à ces cortèges qui n'ont plus aucun sens et mettent la vie en danger de tout le monde

Tarrah 16/06/2016 15:11

sont grave les coco, en perte de vitesse, hé oui ma Juju il y a des syndicaliste sous les cagoules, mais c'est pas nouveau, avant ils se mettaient en fin de cortège, maintenant ils se mettent juste devant! et comme les ordres n'arrivent pas, et bien ça dégénère directe, tout ça est voulu, des deux côtés, gouvernement et syndicats, c'est ça le pire! je ne sais pas ce que cherche le guignol qui nous sert de président, franchement je ne sais plus. Pour parler ça va mais pour agir ça ne suit pas, pour s'attaquer à l'hospital Necker, il faut vraiment être pourri jusqu'à la moelle! rien que voir ça tronche, ça fait peur! moi aussi j'ai peur, j'ai interdit à mon fils d'aller sur Paris pour la fête de la musique, pourvu qu'il m'écoute! Et le tien? Tu flippes pas pour lui? bisous.

julie 16/06/2016 15:37

Mon fils m'a dit qu'il regarderait les matchs chez lui ou chez des copains. L'embêtant, c'est que je crois qu'il va toujours à ses concerts. Tu sais, que ce soit la fête de la musique, les fans zone, dans le métro, à la terrasse des cafés, dans les grands magasins, le risque est omniprésent partout.

Rose63 16/06/2016 13:20

Rien à ajouter tu as tout écrit
Oui plus que par dessus la tête des casseurs et des "casse-couille"
La rue n'a pas toujours raison , retournez au boulot et respectez l'outil de travail ça fera du bien à la France
Bise et belle journée à toi

julie 16/06/2016 15:32

Je suis loin d'être le droit de grève. Mais, là, c'est trop dangereux. Les flics ont bien autre chose à faire. A mon avis, ils ne doivent guère pouvoir prendre des jours de congé. Avec la peur en plus au ventre de savoir qu'ils sont devenus des cibles privilégiées. Je les plains.