Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Mes journées du patrimoine deux

Après la visite de ma nouvelle petite maison, revenons aux vraies journées du patrimoine qui ont eu lieu le week-end dernier.

Samedi, nous n'avons rien visité, mis à part un magasin de bricolage.

Dimanche, il a plu presque toute la journée. 

Vers 16h, regardant le ciel, j'ai vu qu'il y avait une petite éclaircie. J'ai dit à mon mari :

- et si nous allions visiter le château de la R....à Bellerive sur Allier, il est ouvert exceptionnellement, ça doit valoir le coup !

En arrivant sur Bellerive, nous avons bien vu que le ciel changeait de couleur, devenait de plus en plus noir, mais, un château, en principe, ça a un toit, nous serions à l'abri pour le visiter.

Ce château devait valoir le coup d'œil, vu les nombreux panneaux indicateurs sur la route. Nous ne pouvions pas le rater.

Nous sommes arrivés dans un hameau. Beaucoup de voitures étaient alignées sur le bas côté.

- ça doit être là. On dirait qu'on ne peut pas entrer dans la cour du château. Pardon, madame, il est encore loin le château, il vaut le coup d'oeïl ?

Sourire de la dame :

 - il est au bout de l'allée, là, tout là bas, l'entrée principale est fermée. 

- il est beau, la visite vaut le coup ?

- heu, ça ne vaut pas Versailles que me dit la dame, en riant.

-  on y va quand même que j'ai dit à mon mari, ça ne nous fera pas de mal de marcher un peu.

Le ciel devenait de plus en plus menaçant. Quelques gouttes se sont mises à tomber. Mais, comme rien n'arrête le pèlerin, enfin, l'amateur de belles pierres, vaille que vaille, nous avons poursuivi notre chemin dans l'allée détrempée, envahie d'herbe, l'entrée des paysans et des livreurs je suppose.

Au détour d'une allée, nous avons aperçu le château.

- oh, il est bien petit. J'espère qu'on va pouvoir visiter le donjon. Parait qu'il est d'époque, que c'est tout ce qui reste du château d'origine.

Ne sachant si les photos étaient autorisées à l'intérieur, j'ai pris 2  ou 3 photos de la façade.

Nous sommes entrés.

Dans le hall, 2 personnes accueillaient les visiteurs et nous indiquaient le début de la visite....première salle à gauche en entrant.

Nous nous trouvions dans une petite salle, dont la moitié des murs étaient en lambris. Une musique douce de Mozart sortait d'un ampli. Il y avait aussi une pile de livres sur Mozart. Je n'ai pas osé demandé si Mozart avait séjourné ici, de peur de me sentir obligée d'acheter un livre.

30 minutes..pardon, 30 secondes de recueillement à admirer une tapisserie dont je n'ai pas osé demander si c'était une tapisserie d'Aubusson...de peur de me sentir obligée d'y investir toutes mes économies...et hop, passons à une autre salle.

Là, un peintre, dont j'ai oublié le nom, exposait ses toiles. Je n'ai pas osé lui demander des détails sur ses peintures.....de peur d'être obligée de laisser mon mari en otage pour aller chercher de l'argent à la banque...quoique, hein, ce n'eut été pas une grosse perte, me direz-vous ! Il eut de quoi s'occuper dans les jardins à l'abandon, lui qui aime tellement enlever les mauvaises herbes.

Nous avons fait le tour de la petite pièce, en admirant vaguement une tapisserie de scène de chasse...et nous sommes sortis pour continuer la visite au premier étage. 

Là, manque de pot, une barrière en interdisait l'entrée. 

- on va aller voir la salle à manger en face de l'escalier que j'ai dit à mon mari

- pardon, ici ce sont les appartements privés que m'a dit une dame à l'accent prononcé - à travers l'entrebâillement de la porte, j'ai aperçu un vieux monsieur assis sur une chaise, buvant une tasse de thé -

- la poursuite de la visite, c'est où ?

- il n'y en a pas, le reste est privé, vous avez ici le livre d'or, si vous voulez mettre un mot.

Je vous assure, ça m'a démangé d'y apporter ma note personnelle. Mon mari a regardé par dessus mon épaule ce que j'écrivais... "merci pour la visite"...tout simplement. Ne soyons pas plus royaliste que le roi, ne faisons pas de vagues que j'ai pensé. Après tout, la visite était gratuite. Je ne peux pas porter réclamation sur quelque chose de gratuit, hein !

En sortant, la pluie commençait à redoubler de violence.

- franchement, j'ai failli marquer sur le livre d'or "visite qui ne casse pas 3 pattes à un canard"..

- j'ai vu, tu as bien fait de ne rien marquer. Ca m'a économisé 2 euros de pourboire.

Nous nous sommes abrités sous des arbres, espérant que l'averse ne fasse pas trop de vagues non plus. J'en ai profité pour prendre en photo le parterre de fleurs pour avoir quelque chose de beau à vous mettre sous la dent.

Comme la pluie redoublait de violence, nous avons pris notre courage à deux mains, tout en serrant chacun notre parapluie, que nous avions eu l'intelligence de prendre avec nous.

Des retardataires se pressaient sous la pluie, sans parapluie - il était plus de 17h30 - 

- pauvres, je les plains que j'ai dit à mon mari, vont être déçus de s'être mouillés pour pas grand-chose.

Ayant pitié d'un couple avec un enfant qui n'avaient pas de parapluie non plus, je leur ai dit "vous savez, vous allez regretter votre visite, il n'y a que deux petites salles à visiter"...Ils ont fait marche arrière, tandis que d'autres retardataires affrontaient les éléments, vaille que vaille, pensant trouver probablement le gîte et le couvert dans le château.

Nous nous sommes précipités dans notre voiture, le pantalon et les chaussures trempés.

Nous avons vite traversé Vichy, où de rares passants, s'abritaient sous les arcades. La température indiquait 8° à la pharmacie.

A la maison, nous nous sommes changés. Mon mari a pris un café et moi, je me suis préparée un bon chocolat bien chaud, nous jurant qu'on ne nous y reprendrait plus les autres années, que les visites surprises de châteaux inconnus, très peu pour nous.

ps : quant à l'histoire de ce château, il ne vaut pas tripette. Pas la peine que je vous embête avec ça. Il aurait appartenu à un écuyer du roi. Quel roi ! Ca !!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Praline 21/09/2017 18:48

Tu m'as fait sourire avec tes "je n'ai pas osé", serais-tu plus timide que je ne l'imagine ?!
Dimanche, entre lessives et visite aux amis, je n'ai fait aucune sortie... et puis il faut bien que je l'avoue, cette histoire d'enlèvement dans ma commune me perturbe jour et nuit...
Bises savoyardes.

Tarrah 21/09/2017 11:35

Non Juju ce n'est pas solexine, c'est "Marc de Metz" je ne sais pas si tu le connaissais ou le lisais. Solexine publie de temps en temps des images sur FB, et on se parle de temps à autres. il a perdu son frère, celui qui vivait près de chez sa mère...c'était vers Noël je crois. Bisous ma Belle Juju.

Eve 20/09/2017 16:11

oh trop bien raconté , merci ,
ben nous on ne visite rien , car à part les chapelles éloignées les unes des autres, y a pratiquement rien à visiter , les châteaux privés on en a fait , et comme vous , parfois 2 ou 3 pièces, ou comme ce week-end de patrimoine , faut payer moitié prix , ben qu'ils se le gardent leur château !
j'ai téléphoné à Guingamp pour visiter la prison qui a fermé , fallait s'inscrire, raté, et 10 par 10 , elle me dit vous pouvez venir si il reste de la place , vous pourrez,
ma réponse , pffff y en aura pas de place , autant rester chez nous -
et comme il y avait des brocantes , on a fait les 2 et j'ai trouvé un bescherelle conjugaison pour mon petit fils , il pourra l'emmener chez lui , et moi je garde le mien pour le faire ..... travailler aux vacances -
J'ai RV avec une autre personne pour celui de grammaire -
On était allé voir ce château il y a environ 5 ans , Vaux le Vicomte , un reportage passe sur la 5 --- tu peux regarder en replay encore 4 jours ---https://www.france.tv/documentaires/voyages/16799-le-doc-du-dimanche-vaux-le-vicomte-un-chateau-de-famille.html ---
bonne fin de journée , on va alimenter nôtre frigo , il crie famine -
bisous

Fabie 20/09/2017 14:59

Bon le positif c'est que vous êtes sortis :) et que tu nous fait sourire !
Comme la position d'attente me fait tourner de l’œil depuis les traitements, je ne m'aventure plus depuis très longtemps dans les lieux où il risque d'y avoir une file d'attente !
Et puis dans notre commune c'était une exposition "sur les morts de 14/18" pas de quoi donner envie de se déplacer...
Bisous Juliette

heure-bleue 20/09/2017 13:58

Je ne visite plus rien, avant, je suis allée au Sénat, tu m'étonnes qu'ils refusent de quitter les lieux, mais maintenant, c'est cinq heures de queue.

Tarrah 20/09/2017 13:26

C'est tellement bien raconté! Hi hi ...tu comprends pourquoi je ne fais pas les journées du patrimoine? quand j'étais à Paris je n'avais pas envie de me taper des heures de queue...on voit très bien à la téloche quand Stéphane Bern nous raconte les histoires...de l'histoire. bisous et bonne journée.