Un 8 mai sous le soleil

Publié le par Julie

Hier, samedi, les français avaient envie de prendre l'air, il y avait foule sur les routes. 

Nous n'avons pas voulu être en reste et sommes allés acheter nos plantations fleuries à la Ferme aux fleurs, du côté de Gannat, là même où Cyril Féraud avait voulu prendre de la hauteur au viaduc de Rouzat. Le parking était plein chez le pépiniériste...Bon, vu comme c'est immense, je pense que les distances étaient respectées - quoique -  Nous ne nous y sommes pas attardés, la chaleur était étouffante à l'intérieur.. "allons faire un tour à Rouzat que j'ai dit à mon mari, on y sera mieux"

On a même retrouvé une capsule abandonnée par un des concurrents.

Il est beau ce viaduc, n'est-ce- pas !

Quel dommage que le coin soit devenu privé ! Ca aurait été bien agréable de se désaltérer à la terrasse d'une guinguette. J'ai dû me contenter de l'eau de ma gourde...Dire qu'il y a 40 ans, il y avait plusieurs endroits où se déslatérer. Heureusement, les vieilles bâtisses ont été transformées en gîtes. Je ne sais pas si c'est l'effet de la carte aux trésors, mais, beaucoup de gens s'arrêtaient et prenaient des photos. 

- il n'est que 17h30, nous avons le temps d'aller faire un tour à Jenzat.

Qu'est-ce que la nature est belle ! Enfin, presque, car, même dans ces coins perdus, on trouve des éoliennes.

Que c'est beau les champs de colzas fleuris ! Ca vaut bien les champs de lavande. Regardez, nous sommes pile en face du Puy de Dôme, au fond, côté gauche.

Arrivés à Jenzat, au bord de la Sioule, nous avons vu qu'une famille se croyait déjà en été. Là, les enfants n'ont que les pieds dans l'eau, mais, un peu plus tard, je les ai vus plonger et replonger dans l'eau sous le pont.

Vous croyez, qu'une fois sortis de l'eau, ils se seraient vite rhabillés ? Que non ! Ils se sont promenés ensuite, le long de la rivière, les enfants frigorifiés, toujours en maillot de bain, même le petitou de 2 ans, simplement vêtu de sa couche...

Regardez, ils sont partis en laissant leur voiture ouverte, chaussettes et tee-shirts sur le capot.

Tiens, vous connaissez l'expression "famille tuyau de poêle". Vous connaissez l'origine de cette expression ? C'est tout à fait l'impression qu'ils m'ont donnée...Bon, là, je n'irai pas jusqu'à dire que cette famille était dépravée.

***** Famille tuyau de poêle » est en France une expression de la culture populaire péjorative issue à l'origine de la pièce de théâtre de Jacques Prévert intitulée du même nom, relatant les péripéties d'une famille bourgeoise dépravée, mais se prétendant hypocritement très vertueuse******

- on va passer par Gannat a dit mon mari qui aime bien remonter à la source de sa jeunesse. On en a profité pour acheter des croissants et des gâteaux.

- Allez, à la revoyure. Si vous regardez bien, vous verrez les nombreux poissons. Même qu'on a vu aussi une vipère d'eau, une petite. D'ailleurs, si on regarde bien, on peut l'apercevoir côté gauche qui se dirige vers les arbres.

Ce fut un bel après-midi, Dommage que ce foutu couvre-feu nous gâche une partie de notre plaisir.

Mais, au fait, hier, nous étions le 8 mai. Qui se souvient pourquoi ce jour est fêté ?

8 Mai1945 : En France, le 8 mai correspond à la date du 8 mai 1945, soit le jour de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce 8 mai 1945 marque la victoire des Alliés et la capitulation de l'Allemagne nazie.

Publié dans Auvergne, Balade, Souvenirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

heure-bleue 10/05/2021 10:47

J'espère que les parisiens vont quitter Paris pour le seul week-end férié, on pourra profiter de notre ville tranquille.

Fabie 10/05/2021 10:20

Les champs de colza c'est beau, mais la lavande c'est la Provence et ça sent tellement bon !
Belle promenade, nous nous sommes allés dans les bois cueillir du muguet.
Bises pluvieuses drômoises

Solexine 10/05/2021 09:48

Hello Juju,
Belle balade en effet. Je t'ai déjà raconté une anecdote concernant le viaduc de Rouzat. Tu m'avais posé une question concernant la malheureuse anecdote concernant ce bel ouvrage. Non, mon passage et le drame n'ont rien à voir avec mon ancienne activité professionnelle... juste un événement fortuit, si l'on peut dire.
Concernant ta rencontre avec la falimme "tuyau de poële", ici, on appelle ce genre de personnages des "cassos" (raccourci de cas sociaux). Si ce n'est guère plus charitable, ça veut dire la même chose... No comment.
Bizz et bonne semaine...
Gilles

Yvanne 10/05/2021 08:56

Belle balade Juju ! Il y a de beaux coins chez toi. Quand tout sera un peu tassé nous avons l'intention avec notre bande de copains de prendre un grand gîte (nous sommes 12) en Auvergne. Peut être cet été si tout va bien. Habituellement nous faisons une virée au Puy Mary dans le Cantal. Le Puy de Sancy nous changerait un peu. Bonne journée.