Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Le devoir du lundi de Lakevio

Ah, si seulement l'automne n'annonçait pas aussi le raccourcissement des jours jusqu'à fin décembre ! Sinon, ce serait ma saison préférée.

Plus de grosses chaleurs, plus la peine de montrer sa cellulite sur les plages quand on a passé la quarantaine. Non, pas la quarantaine ! A 40 ans, les femmes sont encore belles, comme l'est encore ma fille qui va franchir une nouvelle année ce soir, à 20h50. Elle est très mince, a des os de poulet, comme son père, ressemble à celui-ci d'ailleurs.

C'est une juju qu'on dit en la voyant. A croire qu'on est plus beau en étant issu de l'agriculture berrichonne plutôt que de l'agriculture morvandelle, pourtant élevée que j'ai été au bon lait de vache et aux œufs 100 % bio des années 50...qui n'ont rien à voir avec l'agriculture bio des années 2000...Bio par ci, bio par là, on ne jure plus que bio...Bio, bio, biotiful..tu parles, Charles !

Hier donc, nous sommes allés, mon mari et moi, la voir courir, elle, son fils, son mari, son beau-frère, à Moulins, dont l'arrivée avait lieu au Centre National du Costume de Scène.

C'était une si belle journée d'automne - pas comme ce matin où le ciel, à l'instant, est en train de s'assombrir dangereusement, de virer au noir -

Et oui, nous ne sommes pas partis dans le Périgord pour le week-end. J'ai laissé tomber. Pas envie de continuer à chercher une location qui ne me plairait pas forcément, les meilleurs endroits étant déjà pris, comme au théâtre. Bon, j'y reviendrai.

Ensuite, comme nos jeunes mangeaient sur place, voulaient probablement rester entre "sportifs", pour ressasser à l'infini leurs courses, nous sommes partis de notre côté.

Mais, comme nous n'avions pas envie de rentrer à la maison sous un si beau soleil, nous avons décidé de faire une petite halte à St Pourçain Sur Sioule pour nous sustenter un minimum.

A l'aller, j'ai pris une photo d'une cérémonie qui avait lieu à la mémoire des anciens combattants de la guerre d'Algérie. Des drapeaux par dizaines flottaient au vent. D'où venaient-ils tous ? J'ai écouté un peu le discours du maire, puis me suis éclipsée discrètement.

Au retour donc, nous avons regardé les menus d'une brasserie. Bof, ça ne nous tentait pas du tout. Ca sentait le piège à touristes. A un autre restaurant, on nous a dit "trop tard, c'est finish le service".

- allons au Mc Do, à la sortie de St Pourçain, que j'ai dit à mon mari. Là, on sait à quoi s'attendre et on peut manger à toute heure.

Il était 14h30. Un jeune homme s'est précipité sur nous, pensant que nous étions égarés et que nous ne serions pas capables de nous débrouiller avec l'écran tactile "mais si, jeune homme, on va y arriver, enfin moi sûrement, mon mari, je ne sais pas, je vais lui tenir la main !!!"...big burger, burger à l'italienne, au bacon, au chicken, maouseburger, ptit burger, moyen burger........

- zut, je ne sais pas quoi choisir, y'en a trop.....................

Heureusement qu'il n'y avait pas grand-monde. L'étaient sympaths tous ces jeunes.

Ne vous demandez pas, c'est mon mari, qui, finalement, comme un grand, s'est mieux débrouillé que moi...d'autant plus que c'est lui qui payait.

Bref, tout ça pour vous dire que nous en avons eu pour 8euros, boisson comprise de monsieur.

- et si nous allions manger le dessert à Charroux que j'ai dit à mon mari ?

- si tu veux

J'ai un mari pas très contrariant de ce côté-là...il suit.

Il était 15h.

- pourquoi y a t-il autant de monde dans les rues ? Il doit y avoir quelque chose.

Non, rien, juste de nombreux touristes, attirés comme les abeilles, par le nom "plus beau village de France". C'est fou ce qu'une appellation fait courir les foules. Dommage que ces villages reprennent vie juste pour quelques heures, et retombent le reste du temps, comme les soufflés, dans leurs léthargies, leurs apathies, leurs endormissements, voir leurs états comateux.

Le cadre de la Ferme St Sébastien est magnifique, tout au bout du village, au milieu des champs. Heureusement, ce restaurant semi-gastronomique a très bonne réputation, dirigé d'une main ferme par une femme.

Malgré le prix prohibitif de l'assiette gourmande - 11 euros pour 4 petits gâteaux et 4 euros pour moi, 3 tartelettes au citron à tomber par terre - bizarre tout de même cet écart - et le verre de pomme bio - nous avons été contents. L'un dans l'autre, 8 euros pour le repas et 20 euros pour le dessert, faut c'qui faut, quand on veut se faire du bien.

Ensuite, nous avons un peu marché aux alentours du restaurant et avons ramassé quelques noix qui devaient lui appartenir ; même pas honte. Après tout, un client doit repartir content.

C'est l'esprit reposé, le ventre content, que nous avons poursuivi notre balade dans la campagne gannatoise.

Y'a pas à dire, j'adore les promenades en automne. Regardez les belles lignes bien droites des champs labourés ? 

Quel talent ont les agriculteurs tout de même ! Et on voudrait les rayer de la carte ? Mais, bon dieu, qui entretiendra les haies, les champs, s'ils ont tous disparus dans un futur pas si lointain que ça ! Oui, je me mets à jurer, de rage, de colère, dégoûtée en voyant ce gâchis programmé de longue date. Tout ça, c'est voulu, comme a été voulu la prolifération des zones industrielles. Ensuite, quand tout a disparu, quand tout est détruit, on fait semblant de vouloir sauver le dernier agriculteur, le dernier village "sauvons le soldat Ryan, tu parles !". Saloperie de mondialisme !

Cool, cool, Juliette, ne va pas faire monter ta tension et va plutôt acheter un cadeau à ta fille ! 

- oui, mais quoi ? quoi, quoi, chantait le ptit pois....pois, poids plume...plume d'écolier..J'ai dit écolier, moi ? Mais, c'est vrai, ma fille est instit...Où vais-je trouver un lundi un beau stylo ?

Sur ce, bonne promenade automnale. Ouais, j'ai voulu faire d'une pierre deux coups, le devoir de Lakevio et vous faire partager notre sortie d'hier au milieu de la campagne bourbonnaise.

Ah, j'oubliais, nous avons encore eu le temps de faire un petit détour par le viaduc de Rouzat, pas loin de Charroux. Lui, ne bouge pas, même si la nature autour de lui change, tombe dans sa léthargie automnale.

La chaise est toujours là, elle-aussi.

Par contre, je n'ai pas aimé un couple en camionnette qui s'était arrêté. La femme braillait après un pauvre chien et le frappait avec une tapette à mouches, pour l'inciter à monter dans la camionnette, ce qu'il ne voulait pas...pendant que monsieur et sa fille se promenaient au bord de l'eau.

Mais si, regardez bien, la chaise est bien là, l'eau de plus en plus stagnante, les alentours de plus en plus abandonnés. Ca sent la mort de nos jolies contrées provinciales, ça !

Il serait temps que nous réagissions....et pas qu'en regardant Pernot les midis. Pendant que tant et tant de gens s'entassent dans des cages à lapins à la périphérie des villes, les derniers vieux de nos villages meurent à petit feu.

Ma mère, pendant que nous étions partis, a appelé 4 fois, pour nous dire les 2 dernières fois d'un ton : "je vois que vous n'êtes pas là, ça fait rien, ça fait rien, ne rappelez pas ce soir, je serai au lit". D'un ton ! Mon mari l'a rappelée. Oui, mon mari. Moi, pas la force de l'entendre gémir sur son triste sort de vieille abandonnée le week-end. Comme de bien entendu, elle appelait pour nous annoncer une presque mauvaise nouvelle, nous demander si nous participerions à l'achat de fleurs pour quelqu'un de pas encore mort, mais dont les carottes sont probablement déjà cuites pour lui...

Et voilà comment quelqu'un te gâche une partie de ta journée. 

Il était donc normal que vous aussi, en preniez une petite part, non !  Insn'it ! comme dans la vraie vie..

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eve 27/09/2017 12:28

l'autre grand-mère avait aussi appelé, sans citer la provenance du cadeau. Là, bizarrement, il y avait de la place. Mais, elle n'a pas donné suite.---
alors cette fois tu sais ce qu'il te reste à faire !!!
quand vous aurez fait cette balade ,vous en reviendrez content -
bon vous avez occupé vôtre week end autrement , et en famille -
bises

Tarrah 27/09/2017 12:03

MDR, j'ai bien fait de lire en fait je ne courre pas après les devoirs du lundi...tes photos sont très belles...et la chaise est là...lol au hasard.... vous faîtes combien de km par an avec votre voiture?...la nôtre à 7 ans, achetée neuve elle n'a que 60 000...faut dire que je ne conduit pas et que le Robert ne veut plus conduire...!!!!!!!!!!!!!

Fabie 27/09/2017 10:44

Bien équilibré votre repas ;)
Pour ta box, ce sera pour une autre fois...
Tu es repartie pour 2 ans, tu vas avoir le temps de chercher.
J'avais mangé à Saint Pourcain, avec mon ex, à un retour de Vendée!
Bisous de loin, car j'ai la crève depuis lundi.

ang/col 26/09/2017 21:31

Tous ces lieux me sont tellement familiers : Moulins, St Pourçain (ma maison est à 3 km, Gannat, ce viaduc, Charroux, etc etc...

Praline 25/09/2017 23:39

Dommage que tu ne sois pas partie grâce à ta smartbox, j'espère que ce n'est que partie remise. Moi ce week-end j'étais à Royat et suis montée au Puy de Dôme samedi après-midi, par le train à crémaillère. Les forêts étaient d'une beauté à couper le souffle, du vert, du jaune, du rouge ! Bisous miss, bonne nuit.

heure-bleue 25/09/2017 19:05

Tu as visité la petite ville de René Fallet, que j'ai eu comme client dans ma première librairie, il écrivait bien mais il a été très malheureux du succès de la soupe aux choux.

biker06 25/09/2017 16:44

je sors de l'hosto de Grasse à l'instant et d'après le scanner il n'y a qu'une luxation de l'épaule. Pour l'instant, ils la gardent aux urgences et après elle sera dirigé vers une maison de convalescence et rééducation.
Bizz
Pat