Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

De l'eau, de l'eau, de la verdure, je veux quelque chose de rafraîchissant

Bon, pas autant qu'au Texas tout de même, y'a des limites aux excès de la nature..

Je dors mal, voir très mal. 

Je me couche tard et me lève tôt.

Je suis fatiguée, épuisée, ravinée comme une vieille souche pourrie. La chaleur est étouffante dès qu'on sort l'après-midi.

Je panique de plus en plus, car, plus on en jette, plus on a l'impression qu'un vilain génie (sans bouillir) se fait un malin plaisir chaque nuit de remettre des objets dans la maison.

Mais, qu'est-ce-qui m'a pris de vouloir vendre ma maison !

Une lubie que je risque fort de déplorer, car, malgré le train, je sens que je vais regretter le calme de notre quartier. Dès que j'arrive dans l'autre maison, j'ai l'impression d'être au bord d'une autoroute. Ca n'arrête pas. J'en connais une qui n'apprécierait pas ça du tout ; ouais, ma sœur. Je me connais, si je ne dors pas, je vais vouloir séance tenante rechercher une autre maison fissa, sans même nous poser. Et, tant pis pour le mari qui adore déjà le jardin. Si la maison était un peu plus grande, elle lui plairait bien, les voitures, il dit qu'il ne les entend pas. Hier, malgré tout le boulot, il a voulu absolument tailler 2 ou 3 arbustes et rosiers.

Ce matin, en déjeunant à la fraîche, je me disais que nous avions tout de même de la chance de nous occuper nous-mêmes du tri. J'ai repensé à ma belle-mère dont 90% de sa vie est partie à la déchèterie. Au moins, nous, on choisit. J'en deviens même presque accro. J'aurais presque envie de tout jeter pour tout racheter. Je me dis qu'on est con de vouloir tout garder, puisque, de toute façon, on n'emmènera rien avec nous quand nous partirons vers un ailleurs, dont personne ne sait s'il est constitué de biens matériels. D'ailleurs, paix à l'âme de l'adorable Mireille Darc.

Quand sera venu le temps de partir vers l'au-delà, au moins, on en aura déjà fait brûler pas mal. A propos de brûler, je me demande si je ne vais pas me faire incinérer. Je déteste cette méthode de disparaître, mais, nous nous sommes rendus compte que nous étions à 5 ou 10 mn à pied du crématorium. Ma famille pourrait m'y emmener à pied ; pas besoin des services ultra coûteux des pompes funèbres. Bon, trêve de plaisanterie, mais, ça m'a tout de même fichu un coup quand j'ai vu la pancarte. Paraît que les gens viennent se garer juste devant notre porte. Je me disais aussi qu'il y avait bien des voitures dans la rue.

J'ai dit à mon mari :

- au fait, j'ai lu dans le journal qu'on incinérait demain un jeune de 38 ans, il ne faudra pas aller dans le coin vers les 9h. Pour me rassurer, j'ai vu que des maisons collaient le crématorium. Quelqu'un, parmi vous, habiterait-il à côté d'un cimetière ou d'un crématorium, pour me dire l'effet que ça fait ?

Sur ce, je file. Si vous voyiez le bazar dans la maison ! une chatte n'y retrouverait pas ses petits. J'ai vidé mon meuble de salle à manger, il y en a partout. Ca inquiète fort mon mari, car il se demande s'il va passer dans l'escalier. Je ne veux pas le vendre - le meuble, pas le mari... quoique, quoique !  Au moins, un meuble dont je ne veux pas me débarrasser - le mari, ça !

Nous avons un salon d'angle qui va nous manger toute la pièce de vie. Nous l'avons mis en vente sur le ptit coin. Mais, certains clients du ptit coin sont des charognards qui veulent tout pour rien.

Un mec m'a appelé sur mon portable :

 - je voudrais vous faire une proposition au sujet de votre canapé en cuir. Je sais que ça ne va certainement pas vous plaire, mais, je tente ma chance ; qui ne risque rien n'a rien. Je vous fais une proposition à 500 euros.

J'ai failli lui dire "va te faire foutre", mais, il était sympath. Je lui ai bien sûr dit Non. Nous avons 3 canapés. Il nous faut nous débarrasser de deux, un cher et un bon marché..Qui qui n'en veut ? Par contre, le bar que j'avais aussi mis en vente, finalement, nous servira de meuble de séparation entre la salle à manger et la cuisine. Rappelez vous, je vous ai dit qu'il n'y avait aucune cloison entre la cuisine et la salle à manger et pas de couloir. Dire que chez nous, il n'y a que des couloirs et des cloisons.

Je reviendrai peut-être vous mettre un mot d'ici la fin de la semaine, avant qu'on ne nous coupe la ligne ou que je ne me plante avec ma nouvelle livebox, soit disant 100 fois plus performante que l'autre.
 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fabie 30/08/2017 10:00

Des voitures durant la journée, ne veut pas dire qu'il y en a aussi la nuit...
Nous habitons en bord de route, et les nuits sont calmes...
Quand on n'a pas le choix on finit par s'habituer.
Par contre, j'espère que si vous avez un portail, il restera libre d'accès, nous c'est souvent que les gens se garent, moteur tournant, pour téléphoner, c'est exaspérant !!!
Bon courage pour la fin de ton déménagement.
Bisous drômois

Eve 29/08/2017 23:34

si tu ne te plait pas dans cette maison , si tu es en location ,
tu pourras déménager .
bon vu tout ce que t'as viré, c'est que la maison était grande -
tu auras moins de ménage dans celle - ci -

vivre près d'un cimetière me rendrait triste, et pourtant j'en visite,
mais depuis le décès de ma fille , tout est plus dur -
elle a été crématisée et a une tombe ,
nous le serons aussi ,
car on sait que personne ne s'occupera de nôtre tombe -
et les cendres jetées en mer -

Bon derniers paquetages et bientôt tu vas dormir dans ta nouvelle demeure -
bisous

Praline 29/08/2017 20:36

Oh mais dis donc c'est pas rigolo comme billet ! Ceci dit, une bonne fois pour toutes, je veux être incinérée et que mes cendres soient disposées sur le cercueil de mon mari. Passons à autre chose, je prépare mes valises et n'ai pas envie de pleurer...
Bon courage ma belle Juju, tu en verras le bout de ton déménagement et emménagement, et tu te plairas dans ta jolie maison et charmant jardin. Bisous savoyards chaleureux.

heure-bleue 29/08/2017 19:42

A force de déménager, je n'ai plus rien à jeter, quoique..

Olivier 29/08/2017 19:03

Le crematorium, tant qu'on est pas le client, n'est pas gênant. Habiter près d'une église c'est pareil, c'est juste l'étape d'avant.
A propos de cette joyeuseté, j'assistais il y a deux ans à une crémation. Dans le salon d'accueil il y avait une urne en carton (!) destinée à recueillir les formulaires de "l'enquête de satisfaction" Nous avons été plusieurs à être stupéfaits.C'est le respect dû à la famille qui m'a contraint de ne pas y indiquer que le défunt était trop cuit.

biker06 29/08/2017 16:34

Aujourd'hui je suis allé me balader en moyenne montagne. Même à 1000m d'altitude il faisait encore trop chaud. Incinéré ! c'est ce que souhaite soso....moi, je préfère la réincarnation ! lol
bizz
Pat

Rose63 29/08/2017 13:52

Tu habites vers le crématorium de l'Allier , tu vas y habiter ?
J'avoue que je ne comprends pas ce que tu veux dire
Pour ma part, je n'ai jamais habité près de ce genre de lieu mais ça ne me plairait pas , cela dit près d'un cimetière traditionnel à la campagne , cela me gênerait si c'est cela ta question mais cela dit, si j'ai le choix je préfère un autre panorama
Bien je te souhaite bon courage, bises
@+

Mistigris34 29/08/2017 13:13

coucou, bon çà va quand même ? moi je me ferais incinérer, pas de tombeau et pas de dispute entre les enfants (5) pour garder l'urne, disperser les cendres "au jardin du souvenir" !
et hélas même pour çà faut passer par les pompes funèbres, mais on peux exiger d'avoir un cercueil "en carton" pour bruler pas besoin d'un truc en chêne ! le moins cher possible même si j'ai déjà tout prévu, ils n'auront rien à dépenser ! bon pour le cimetière j'ai habité longtemps à côté de celui du village, juste au bout du jardin, j'adore me balader dans les cimetières on fait plein de découvertes, surtout dans les villages comme ici, en fait ils sont presque tous "parents" , ben si c'est drôle pourquoi çà serait triste, nos chers disparus ne voudraient pas çà,
on pleure et après on fini par s'adapter, accepter et il ne faut garder que les bons moments, le souvenir lui reste toujours !
bon je te souhaite plein de courage et tu sais quand on veux on s'adapte, 3 déménagements pour ma part, de picardie en pays catalan, puis maintenant en Langueoc (depuis 22 ans )
faut garder le moral, allez "çà va le faire,courage ", gros bisous MIAOU !!!
au fait elle

AGNES 29/08/2017 12:59

Durant les 25 premieres annees de ma vie j ai habite a cote du cimetiere : ma mere agee y vit toujours et franchement cela ne m a pas genee. Je suis pourtant une eponge qui prend tous les ressentis autour de moi mais le cimetiere je ne comprends pas que cela puisse gener ! Comme quoi les habitudes ... Mais c etait dans un village cela n est peut etre pas pareil! Bon courage pour le demenagement ...