Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Suite de l'affaire des ex-salariés licenciés d'Ardennes Forge

Dernières nouvelles du 25/07/2017

Les représentants des salariés, assistés de maires, députés, de droite et de gauche confondus  - ça, c'est bien - ont été reçus au ministère du Travail ce mardi matin 25 juillet 2017.

Comme il fallait s'y attendre, rien n'est ressorti de cette entrevue, juste une promesse de contacter l'AGS (caisse de garantie des salaires, payée par les patrons) pour qu'ils soient compréhensifs. Je m'étouffe en entendant ça. Comme si un patron pouvait être compréhensif !...si on excepte les petits patrons, proches des salariés..

*****Mme la Ministre du Travail a fait savoir que c'était "une situation dramatique pour les 47 familles***

Oh, que c'est gentil tout plein ce que madame la Ministre a dit !

Les voilà bien avancés nos ex-salariés d'Ardennes Forge.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gwen 26/07/2017 15:02

On ne peut contraindre ces gens à rembourser, et sauf à se déshonorer, nul ne peut prendre le risque de les y obliger.

Praline 26/07/2017 14:45

J'espère aussi que ça va s'arranger et que ces salariés n'auront pas à rembourser.
Honte à ces gens de peu d'humanité !

heure-bleue 26/07/2017 10:33

Ils ne vont pas avoir à rembourser sinon Balkany serait en prison depuis longtemps.

julie 26/07/2017 11:54

La justice des puissants n'est pas la même que celle des pauvres gens. Dans 15 jours, on sera fixé...Je dis On, car, je suis totalement solidaire de leur combat. Dans leur malheur, ils ont la chance d'avoir des politiques, de droite et de gauche à leurs cotés..

le-gout-des-autres 26/07/2017 09:29

Tu verras, ça va s'arranger.
C'est comme certaines dettes indéfendables, que ce soit auprès de l'URSSAF par des petites boîtes étranglées, de la CAF par des familles dans une merde noire mais juste dans une spirale infernale ou des salariés victimes de patrons voyous.
Il faut dire ce que dit la loi.
Expliquer l'obligation d'exiger car la loi le dit.
Finir par une remise gracieuse parce qu'on ne peut décemment pas envoyer en taule des gens déjà victimes.
(surtout quand on laisse en liberté certains ministres ou députés...)
C'est juste qu'il faut respecter le côté théâtral de la justice...

julie 26/07/2017 11:51

Je l'espère fortement pour ces salariés, mais, comme le pire n'est jamais certain, il faut se méfier. Je me sens totalement solidaire de ces gens ayant perdu leur emploi. Ca me rappelle bien des souvenirs ces affaires de prud'hommes.