Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Des salariés déboutés en Cour de Cassation, doivent rendre tout ou partie de leurs indemnités licenciements

Double, triple peine pour des salariés, fautifs d'avoir tout simplement perdu leur boulot.

Non contents d'avoir perdu leur emploi en 2008,

Non contents d'avoir touché de pauvres indemnités pour toute une vie de labeur,

Non contents de voir l'AGS (caisse de garantie des salaires) leur réclamer "leur dû", caisse payée par les patrons, ceci expliquant sans doute cela,

Non contents d'avoir été déboutés en Appel,

Les voilà sommés par la Cour de Cassation de rembourser le trop perçu.

9 ans après, on vient leur réclamer entre 10 et 20 000 euros de trop perçus. Il a fallu 9 ans pour en arriver là. TOUT CA POUR CA... misère, misère !

Vous comprenez bien que cet argent a été depuis longtemps dépensé....qui, en créant sa petite entreprise (très rare), qui en remplaçant leur vieille voiture pourrie, qui pour boucler les fins de mois, certains n'ayant plus que le RSA pour vivre, Les 3/4 de ces ex-salariés n'ont pas retrouvé d'emploi dans une région laminée par le chômage.

Comprenez vous ça... que la Cour de Cassation les ai déboutés.....au bout de 9 ans ? On savait la justice lente, mais à ce point !

9 ans d'incertitude, 9 ans à attendre, attendre que la justice se décide....Et, pour en arriver là ! 

9 ans, c'est faire subir un lent supplice à ces ex-salariés.

Non contents d'avoir perdu leur boulot, on leur inflige le supplice de Tentale, leur donner de l'argent et leur reprendre 9 ans après.

Bonté de M....., qu'on les laisse tranquilles. Ca n'a pas suffit qu'ils perdent leurs emplois ! On veut maintenant les pousser au suicide !

Que les syndicats se bougent leur U. Voilà une belle cause à défendre.

Heureusement, dans leur malheur, ils ont le soutien de leur maire, des habitants de ce bassin d'emploi exsangue, comme le sont beaucoup de bassins d'emplois ouvriers..

Tenez, je vous mets le témoignage d'un de ces ex salariés, qui tire maintenant le diable par la queue, n'ayant retrouvé, passé 50 ans, qu'un boulot à 800 euros. Lui réclamer la somme de 12000 euros, c'est l'enfoncer encore plus, lui et ses enfants..car, s'il lui arrivait quelque chose, poussé au suicide par exemple, ce sont ses enfants qui hériteraient de sa dette.

Tenez, je vas aller demander à Mr Fillon, qui ne sait pas quoi faire de l'argent de ses primaires, de régler la dette de ces salariés. Voilà qui serait un geste fort pour le réhabiliter auprès de la population....Vous êtes pas de mon avis ?

 

 

Je viens de poster quelque part ce commentaire.

******Où peut-on trouver la pétition, que je la fasse circuler séance tenante ? C'est dégueulasse, y'a pas d'autres mots pour dénoncer ce harcèlement contre des ouvriers jetés comme de vieilles chaussettes. Eux, qui va les indemniser pour le préjudice moral subi, pour les nuits sans sommeil, pour ces longues années de stress. Hein, qui va les indemniser !****

Ah oui, que je vous dise, pendant qu'on parle des Prud'hommes.

J'ai un beau-frère qui a été licencié, il y a environ 2 ans, pour cause de maladie professionnelle, malgré les propositions "bidon" de reclassement. D'ailleurs, c'est là-dessus que s'appuie la partie adverse aux prud'hommes.

2 ou 3 fois, son affaire est passée aux prud'hommes. 2 fois débouté...Il avait pris un avocat. Me demande bien à quoi il a servi...Il en est environ  à 4 ou 5000 euros de frais.

Vous savez ce qu'a osé lui dire son avocat la dernière fois ? : "vous savez, si vous n'êtes pas content de moi, vous pouvez toujours prendre quelqu'un d'autre". Ben voyons !

Nous savons bien que mon beau-frère perdra en Appel..D'autant plus que la partie adverse a pris aussi un (ou des) avocats...C'est perdu d'avance. Nous en savons quelque chose, nous qui avons perdu en appel, il y a 20 ans. Mais, le pauvre, mon beau-frère, maintenant qu'il a commencé, ne veut plus arrêter. Toutes ses indemnités licenciements vont y passer.

Ah on peut dire que la misère des uns fait le bonheur des autres !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Praline 23/07/2017 19:51

C'est scandaleux ! j'espère que l'affaire fera suffisamment de bruit pour que la "dette" qui n'en est pas une, soit annulée !
Bises

julie 25/07/2017 12:59

Si tu lis ce matin le compte-rendu de l'audience avec madame la ministre (dont j'ai mis le lien sur mon dernier article), qui se défile et dit qu'elle va en toucher juste un mot à l'AGS, j'ai bien peur qu'on ne continue à harceler ces pauvres gens...Je suis allée voir ce qu'en pensait le directeur de cette caisse de garantie. Je n'ai pas l'impression qu'il va changer d'avis. A la rigueur, accepter l'étalement de la dette...
Que les salariés, dans ce cas, donnent 5 euros/mois...et, qu'à leur mort, leur dette ne rejaillisse pas sur leurs enfants.
Remarque, on pourrait bien effacer cette dette, la caisse d'Allocations familiales le fait souvent pour ses allocataires. Je le sais, puisque nous en avons bénéficié il tut un temps..

Gwen 23/07/2017 19:05

C'est un scandale absolu ! Ou alors, il fallait leur accorder ces indemnités qu'en partie avant une décision définitive. Mais la "chose jugée" n'est-elle pas irréversible ? Je plains ces pauvres gens victimes d'une loi si hermétique qu'il faut neuf ans pour en dénouer tous les fils ?
On annule la dette de certains pays pauvres, alors pourquoi ne pas effacer la dette d'ouvriers aussi pauvres ? Les vêtements de certains hommes politiques (enfin... au moins un !) ont coûté ce que doivent rembourser certains de ces pauvres bougres qui ont le malheur de ne pas être vénaux

julie 25/07/2017 12:52

Tout à fait, comme tu dis, c'est un scandale. Déjà, que cette affaire passe 5 ans après en Cassation, après l'Appel, c'est inadmissible. Ensuite, leur réclamer les sommes qu'ils ont dépensé pour beaucoup pour se reconstruire, racheter une voiture, c'est honteux. La plupart, maintenant vivent du RSA par la faute d'escrocs.
J'estime que le patronat est responsable, et, en tant que responsable de ses "ouailles" devraient effacer cette dette..
Par contre, suis contente que des maires, des députés, aussi bien de droite que de gauche, ont pris fait et cause pour ces salariés.
D'après la réaction de madame la ministre ce matin, j'ai bien peur que les carottes sont cuites pour ces salariés. Maintenant, ne reste que le peuple pour les aider..
Quand aux costumes de certains, je vois à qui tu penses. Comme je l'aime bien celui-là, j'ai bien envie de lui envoyer un courrier pour lui demander de piocher dans l'argent de ses primaires dont on dit qu'il ne sait quoi en faire..Au moins ça aurait de la gueule. Bon, je sais bien qu'il ne le fera pas, mais on peut toujours rêver, hein !

heure-bleue 23/07/2017 17:47

J'espère qu'on ne les forcera pas à rembourser, souvent on efface la dette, enfin c'était comme ça avant, mon fils a gagné aux Prud'hommes mais pas grâce à son avocat, c'est l'avocat de l'adversaire qui lui a donné des conseils.

julie 25/07/2017 12:45

Vu la réaction de madame la ministre du travail ce matin, c'est mal barré. Ca, ça s'appelle de la réaction..
Je me rappelle de la fois où mon mari est allé aux prud'hommes, défendu par un représentant de la CGT (nul de chez nul)...Mon mari a perdu. Et tu sais qui a fait capoter l'affaire ? Le représentant des salariés. La représentante du patronat était venue trouver mon mari pour lui dire que son affaire aurait du être gagnée, que elle, avait défendu sa cause. Comme quoi !

ulysse 23/07/2017 16:06

C'est révoltant quand on pense que les financiers qui nous ont foutu dans la mouise en 2008 coulent des jours heureux dans leurs palaces !

Gwen 23/07/2017 19:08

Quel homme intelligent que cet avocat qui a conseillé ton fils ! Ce doit être rare, mais celui-ci avait sûrement conscience de défendre la mauvaise cause.

mamiekeke 23/07/2017 00:35

Quelle tristesse de voir ça , mais hélas en tant que personne nous ne pouvons rien faire , sinon montrer notre colère lors des élections , mais regarde ce que cela donne , les gens se sont complétement désintéressé et nous avons hérité d' un petit Napoléon élu par une majorité de minorité , faut le faire quand même . Voilà ce que l'on mérite quand on ne va pas faire sont devoir de citoyen ....

Pour la dédicace hélas , nous ne nous sommes même pas déplacé il faisait d'abord trop chaud pour nous et nous n'avions hélas pas de moyen de locomotion pour seulement y aller tout était bouclé à double tour si bien que tout notre quartier était sanctionné , la première bouche de métro étant de l'autre côté du stade et notre bus en non fonctionnement à cause du TOUR DE FRANCE ..... Désolée chère Julie . Et puis il fallait pouvoir l'approcher et ça ? C'est une autre histoire ha ha ha .

En attendant gros bisous marseillais .
Renée (mamiekéké).

julie 25/07/2017 12:40

Après le mari, demandez la femme. Bonjour belle dame de Marseille. Je rigolais en vous demandant de partir à la chasse aux autographes.
Tu dis qu'en tant que personne, on ne peut rien faire. Si, manifester notre mécontentement, notre colère pour cette injustice et prier qu'ils aient gain de cause. Mais, c'est bien mal barré, vu la réaction de madame la ministre qui ne fait que compatir....Ca, ça s'appelle de la réaction...
Bises

Eve 22/07/2017 23:06

tout comme toi j'ai trouvé ça dégueulasse !!
rembourser au bout de 9 ans , n'importe quoi !!
j'espère que les gens auront gain de cause ;
quand à ton beau frère, il va y perdre sa chemise ,
je ne crois pas trop aux avocats, , l'un d'entr'eux me demandait au moment de passer devant le juge pour enlever la garde à leur ex père, << qu'y a t-il dans le dossier ???
quel salaud , mais il n'a pas oublié de nous faire payer !!
bon j'ai eu gain de cause , pauvres petites filles avec un ivrogne ; j'aurais eu trop peur -
bon week end
- bises

julie 25/07/2017 12:36

Si tu lis ma chère Eve, mon dernier article, tu verras que c'est loin d'être gagné pour ces pauvres salariés. Quand je pense qu'il y en beaucoup qui disent qu'ils auraient dû bloquer cet argent. Ceux qui disent ça ne doivent pas avoir connu les fins de mois difficile ou rouler en vieille guimbarde.
Oui, j'ai bien peur que mon bof y laisse pas mal de plumes. Quand il va voir qu'il y a laissé, comme tu dis, sa chemise, les avocats vont entendre leurs oreilles siffler pendant longtemps. Moi non plus, je ne crois pas du tout aux avocats qui ne pensent qu'à se remplir les poches sur le dos des pauvres gens. Quand je pense à la réaction de l'un d'eux quand je lui ai dit que je n'avais pas besoin de lui, ces gens-là me dégoûtent de plus en plus.

cricri d amour 22/07/2017 21:37

Ma Pôve Julie,
impossible d'aller voir le Tour, la ville est bouclée,
les transports à l'arrêt;
Dimitri est chez un copain dans le Var depuis hier.
Bonne soirée.
Bises

julie 25/07/2017 12:31

Merci de ton passage Cri-cri. Je rigole. Je comprends bien que tu n'aurais pu approcher nos gloires vélocipédiques.

biker06 22/07/2017 15:35

La solution...2 belles cartouches de chevrotine aux juges ....Comment continuer a soutenir cette république jacobine ?
Bon Dimanche
bizz
Pat

julie 25/07/2017 12:30

Gloup, Pat, attention à ce que tu dis...Si jamais, y'en avait qui prenait tes paroles au 1er degré, tu serais pas dans la marde comme dirait feu notre amie Michèle..

Fabie 22/07/2017 14:05

Comme toi, je suis révoltée !
Et malheureusement j'ai bien peur que tout cela ne fasse qu'empirer avec tout ce qui est prévu...
Difficile d'être bien défendu lorsque l'on est fragilisé financièrement.
Bon we Juliette

julie 25/07/2017 12:28

Ce qui serait bien, c'est que tous les français soient solidaires et manifestent leur indignation contre cette injustice. Mais, d'après ce que j'ai lu ce matin, c'est loin d'être gagné pour ces ex-salariés, devenus chômeurs de longue durée.