Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Cousinade

J'aurais pu être cette dame en rose souriante, vu que j'adore les chapeaux, mais, comme je n'ai jamais porté de rose, je ne vais pas dire que c'est moi.

Mettons dans ce cas que ce soit une de mes cousines. Mais, là encore, ce n'est pas vrai. Jamais vu mes cousines s'habiller en rose.

Mais, qui donc peut porter du rose à un âge certain ou à un certain âge ? Ma belle-mère peut-être, car, elle adorait le rose. Hélas,  paix à son âme.

Du plus loin que je remonte dans mes souvenirs, je me souviens de ces évènements familiaux où toutes les générations se côtoyaient. Voyez le petit monsieur au premier plan de la photo ci-dessous. Il a frôlé la centaine. Dommage, nous aurions pu faire une méga cousinade. Ses enfants étaient les cousins germains de ma mère.

Qui viendra me, nous, reconnaître sur ces photos datant de Mathusalem ! Vous avez vu la dame à droite ? Pas piquée des vers. Va savoir si elle n'avait pas le même âge que moi actuellement. Je ne la reconnais pas.

 Je n'ai que des bons souvenirs de ces rencontres familiales où l'on avait toujours grand plaisir à se retrouver entre cousins, où, comme je l'ai répété maintes et maintes fois, ma mère nous fichait la paix pendant quelques heures ; du pur bonheur.

Tenez, je vous mets un petit aperçu d'un courrier envoyé par ma cousine préférée, celle qui sourit de toutes ses dents à gauche, ci-dessus, et qui était enfant unique. Elle faisait réponse à un article d'un de mes anciens blogs où je racontais combien j'aimais aller chez ma grand-mère (qui a élevé en grande partie ma cousine). Faut croire qu'à l'époque, elle me lisait.

C'est dire comme elle appréciait la compagnie de ses cousines et les nombreux repas de famille...repas de famille qui se sont bien perdus au cours des années, vu que nos jeunes (tout de même dans la quarantaine pour beaucoup) se marient de moins en moins, vu comme on ne baptise plus guère les enfants, et, par voie de conséquence pas de communion non plus.

Restent les anniversaires des dizaines, 18,20,30,40,50,60.....90 ans comme ma mère et mon oncle qui ont rassemblé la cousinade.

M......., ton texte m’a beaucoup plu. Tout d’abord parce qu’il me touche personnellement et fait ressurgir plein de souvenirs que j’avais quelque peu oubliés et aussi parce que je le trouve très bien écrit.
Tes talents d’écrivain, tu les dois sans doute un peu à  la Grande Bibliothèque de Rémilly (vous savez que Gainsbourg est venu dans ce petit village...si, si ?).
Que tu étais courageuse M.... ; alors que tu t’imaginais en Amazonie tuer l’anaconda, moi j’étais terrorisée rien qu’à l’envie d’aller faire pipi et que l’immense couleuvre pourrait me glisser dessus et m’étouffer comme un boa constrictor .
Nos nuits passées ensemble : je n’en ai pas gardé les mêmes souvenirs que toi. Je me rappelle que faute de place, nous devions quelques fois dormir à deux, voir à trois dans le même lit. Les deux meilleures places étant bien sûr dans le bon sens car la troisième  recevait en pleine figure 4 pieds qui ne restaient pas forcément gentiment sages toute la nuit….
Et quel soulagement quand les soirs d’orage, je partageais mon lit avec une de mes cousines. Alors que mémère très inquiète de la météo allumait la bougie, sortait le buis et l’eau bénite et en pleine nuit récitait des prières, nous, à chaque coup de tonnerre, pensions comme les gaulois que le ciel allait nous tomber sur la tête et nous nous enfouissions sous l’édredon…D’autres fois, nous nous imaginions pilotes d’avions de chasse bombardant la campagne. Le jeu alors nous emportait et agaçait mémère qui disait « récitez plutôt vos prières les gamines… ».
Allons M...., il ne s’agissait pas de Lourdes mais de BEAUMONT SARDOLLES, petit village à côté de St Benin d’Azy. Ce serait sympa d’y retourner.
Ah !.... les concerts avec à l’affiche la grande cantatrice « M.... L.... » …
Alors que, malgré tous tes efforts à appuyer sur la pédale de l’harmonium qui ne fournissait que le son du soufflet, tu compensais généreusement avec ta superbe voix : « c’est la valse brune, les chevaliers de la lune… » et nous, prises sous le charme, nous essayions timidement quelques pas de valse ; ça je m’en souviens comme si c’était hier.
La thalasso ne devait en être qu’à ses débuts. L’eau de la balnéo n’était pas vidée à chaque cliente. Même que mémère pour ne pas gaspiller récupérait l’eau pour laver les sols ou remplir la lessiveuse.
M...., tu me parles de tes fugues amoureuses. Mais moi très naïve à l’époque sur ce sujet ait tout ignoré du motif de ton refuge à Rémilly.
Les petits œufs de Pâques en sucre cachés dans les salades. C’était vraiment super. J’ai également maintenu la tradition.
Les parties de cartes aux B...... Alors que les adultes jouaient à la belote, nous nous endormions au bout de la table.
Si tu aimais M.... aller à Rémilly, moi j’aimais aller à S....... J’étais émerveillée par vos déplacements avec la bourrique et son tombereau ; j’imagine que pour vous c’était moins drôle car il fallait ramasser les patates ou les betteraves dans l’ouche.
Et la télé !... tu parles si j’aimais aller chez la G.... et puis il y avait plein de cousins et cousines pour jouer.
Tous ces petits riens qui ont fait beaucoup…
                          

C'est dire comme ces réunions entre cousins, réunions appelées maintenant cousinades, sont très appréciées de nos jours, car rares. L'éparpillement des familles n'encourage pas non plus ces réunions.

Bon, il faut bien dire que maintenant, voir nos tronches qui ressemblent de plus en plus à de vieilles patates ridées n'est pas fait pour nous rajeunir et nous remonter le moral.

Ce que j'aime surtout maintenant, c'est voir notre descendance réunie autour de nos patriarches, dont nous prendrons bientôt la place. Ca faisait 5 ans que je n'avais pas vu certains, voir même plus.

Tous ces jeunes ont été heureux, vraiment heureux de se retrouver lors des 90 ans de ma mère, mère qui se sent bien abandonnée depuis. Ca fait plaisir à voir cette jeunesse pleine de peps.

Après un bon repas, nous avons envahi les parcs de St Ho, désertés par les touristes depuis quelques dizaines d'années. Heureusement qu'il reste encore ce bel hôtel. Hélas, le propriétaire, bientôt à la retraite, craint très fort de ne pas trouver de repreneur.

Quel gâchis, mais quel gâchis que ces campagnes abandonnées ! On ne le redira jamais assez.

Bref, retournons voir où se trouvent les cousins. Dispersés un peu partout dans les parcs, les uns papotant vers le petit manège ancien, les autres jouant à la pétanque, les autres regardant, tout en se donnant les dernières nouvelles.

Certains n'ont pas voulu se séparer vers 19h....sauf, peut-être ceux qui avaient un rendez-vous autrement plus important avec le Stade de France pour assister à la finale de rugby avec l'ASM - qui allait les voir gagner, olé !

Les autres cousins ont adoré être ensemble une petite journée et aimé boire ensemble un dernier verre jusqu'à une heure avancée, dans la résidence secondaire de l'un d'entre eux.

D'ailleurs, une mini cousinade a eu lieu récemment entre "parisiens"...C'est bien de ne pas remettre aux Calendes Grecques une future rencontre. Aussitôt dit, aussitôt fait...

Allez, encore un petit compliment à ma nièce pour son CAP de pâtissière dont je viens d'apprendre la réussite. Il lui en a fallu du courage et le soutien indéfectible de son mari pour passer en candidate libre cet examen...juste pour le plaisir, juste pour assouvir sa passion - d'ailleurs, elle est passée aux Carnets de Julie - encore un motif de fierté de voir certains jeunes aller au bout de leurs passions - Chapeau ! Elle a mené de front son boulot dans une banque - ouais, elle a d'autres diplômes - ses enfants, ses devoirs....Je la félicite ici. Si sa belle-mère ou son beau-père passaient par hasard ici, félicitez là de ma part.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Praline 19/07/2017 10:02

Bel article Juju ! je n'ai pas encore eu le temps d'écrire trois mots, pourtant on cousine tous les ans, et là ce sera le 2 août ! Même pas pu regarder le Tour, pourtant j'aurais aimé.
Bises

mamiekeke 19/07/2017 00:20

Chez nous on cousine beaucoup , c' est une habitude familiale qui nous est transmise de père en fils ou de mère en fille selon ha ha ha . Donc les cousinades je connais et j' adore ces réunions de famille , même si mon Cricri d'amour y est allergique , moi je persiste et signe ha ha ha .

Gros bisous marseillais à toi , nous avons Dimitri alors moins présente mais bonne reprise en septembre . Vive les vacances avec le petit-fils .
Renée (mamiekéké).

Eve 19/07/2017 00:12

c'est une réunion de famille comme j'ai connu autrefois , c'était de grandes réunions entre cousins , cousines, les oncles et tantes et très souvent ....
Depuis quelques années ce n'est qu'entre nos enfants et 8 petit enfants, j'ai assez à faire avec eux - on a resserré avec les plus proches , je vois toujours les cousins (e)s et mes enfants voient les leurs de temps en temps , mais plus de grandes réunions - bon là , ça fait 4 jours à 9 , ça me fatigue un peu mais quel bonheur !!
Et dans 8 jours arrivée des plus jeunes .
et je cueille les haricots beurre, verts, et les petits pois et les fraises, les journées passent vite l'été -
bonne semaine - bises

Fabie 18/07/2017 19:06

Tu as vu, les drômois ont commandé du vent pour animer l'étape ;)

Colette 17/07/2017 23:03

Quel devoir tu as fait ! je suis fille unique donc j'ai toujours aimé rencontrer mes cousins germains nombreux eux !! mais pas de cousinade pour autant !
Belle fin de soirée !

Fabie 17/07/2017 17:59

Seulement 2 cousins germains chez moi...
Une petite cousine, du côté de mon père, avec qui je m'entends très bien, elle vient sur mon blog "Nadine".
Une multitude de petits cousins du côté de ma mère, mais comme elle a "dédaigné" toute sa famille, je ne connais personne, d'autant qu'ils sont tous en Normandie où je n'ai jamais habité, bien que me sentant profondément Normande.
Comme je dis souvent je suis une Toulousaine (née à Toulouse) normande, vivant dans la Drôme depuis 30 ans... et ayant une vraie attache pour la Vendée :)
A partir de demain nous devenons papy et mamie à plein temps !
Quant aux nouvelles de ton parisien de fils, je comprends ton désarroi, malheureusement, les garçons, si leurs compagnes ne les aident pas, ils ne sont pas les "as" de la communication avec leurs parents...
Bisous chauds chauds

Fabie 17/07/2017 19:33

Contente que tu aies enfin eu des nouvelles !!!

julie 17/07/2017 18:44

Je viens d'avoir mon fils à l'instant au téléphone. Il doit m'avoir lu...Je vais donc effacer ce que j'ai dit sur lui...
Bises chaudes, chaudes, chaudes effectivement. Vont avoir chaud demain nos coureurs à Romans..

Rose63 17/07/2017 16:45

Oui souvent on a toujours une cousine préférée même si parfois tout éclate dans certaine famille, mais ce devoir a le mérite
c'est de sortir à la surface des pensée positives :)
Je te souhaite une agréable semaine
@ bientôt
Bel été je te souhaite

biker06 17/07/2017 16:42

Hello Juju
A un certain âge on ne porte plus ça...a un certain âge on ne doit plus faire ça ...à un certain âge les gens nous mettent en dépression a

Mistigris34 17/07/2017 16:31

ola ! j'espère que çà va chez toi, ici toujours la chaleur et maintenant les vacanciers, il y en a partout !
cousinade nous ce sera le 6/08 du côté de jean, de quelques mois à 82 ans !!!
au bord du Jaur dans les hauts-cantons héraultais, grillades, salades et....souvenirs, avenir...!
Bonne semaine à toi, bisous, MIAOU !!!

heure-bleue 17/07/2017 16:28

Tu as de la chance, je n'ai plus de cousine, j'en avais une seule morte à 51 ans, ma mère avait perdu sa sœur, j'ai connu ma tante, et un petit frère que je n'ai pas connu, ma famille est toute petite, mes sœurs, c'est tout.

Julie 17/07/2017 16:36

Je fais d'une pierre deux coups, faire en partie le devoir de Lakevio, même si je dévie pas mal et parler de ma nombreuse famille. Je vis surtout dans le passé, car le présent, ma foi, question famille !!!! J'ai de plus en plus envie de raconter mes souvenirs..

Julie 17/07/2017 16:35

Heureusement que mon mari est entré dans une grande famille, la mienne en l'occurrence, car il n'a pas de cousin, juste un oncle, vieux garçon qui a 20 ans de moins que sa sœur. Le père de mon mari était fils unique. Heureusement que nous perpétuons la lignée avec nos 3 enfants, car, les autres, ma foi n'ont guère fait d'enfant...
Heureusement, vous avez vos 2 merveilles..

Adrienne 17/07/2017 16:28

oh dis donc, ça t'a inspirée :-)