Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Le devoir du lundi de Lakevio...Seule au monde

Comment ça se fait ? D'habitude, elle est toujours assise sur son petit banc. Et pourquoi il y a un pot de fleur à la place ?

-  y'a quelqu'un, y'a quelqu'un, mam, t'es où ?

Personne.

Après avoir fait le tour de la maison, des écuries, du jardin, je suis repartie, me disant qu'elle devait être chez la Suzanne.

Je suis allée chez la Suzanne.

Personne non plus

Comment ça se fait ! elle-aussi, d'habitude, elle est toujours assise sur son banc toute la sainte journée, à regarder passer les gens et à jacasser ?

Le devoir du lundi de Lakevio

- hello, Suzanne, vous êtes là ?

Y'a personne me répondit l'écho.

- elles sont peut-être parties ensemble boire le café chez la Monique. Je vais prendre la voiture, ça ira plus vite.

- tiens, personne non plus sur la route. Bonté, le brouillard se lève, manquait plus que ça.

Le devoir du lundi de Lakevio

- tiens, la Monique ne serait-elle pas là non plus, ses volets sont fermés ! Ils auraient bien besoin d'ailleurs d'un bon coup de peinture. Toujours à vadrouiller la Monique au lieu de s'occuper de sa maison.

Le devoir du lundi de Lakevio...Seule au monde

- hello, Monique, vous êtes là ? Ma mère et la Suzanne ne seraient-elles pas chez vous par hasard ?

Silence de mort.

- ça y est, j'ai compris, elles sont parties chez le Marcel jouer à la belote. Il faut 4 joueurs, le compte est bon.

- bizarre quand même ce temps, on se croirait presque à la tombée de la nuit. Et toujours personne sur la route.

Le devoir du lundi de Lakevio

Après avoir frappé à la porte du Marcel, toujours ce silence assourdissant.

Pas âme qui vive, ni poule, ni canard, ni babillage d'oiseau...

- j'aime pas ça ! je sais bien que les campagnes sont de plus en plus abandonnées, désertées, mais, à ce point-là ! Y'a quelque chose qui cloche.

- ouf, enfin, quelqu'un ! je commençais à m'imaginer des choses pas catholiques. Je ferais bien d'arrêter de regarder les films d'Hitchcock.

Le devoir du lundi de Lakevio

- monsieur, monsieur, j'aimerais vous demander quelque chose.

- je suis à vous tout de suite, dit-il en se retournant et en souriant de toutes ses dents. Venez donc vous asseoir sur le banc à côté de moi, je vais vous dire où sont vos copines.

 

Squelette, Halloween, Creepy, Osseuse

Demain, vous saurez ce que sont devenus Louise, Suzanne, Monique et Marcel.

Pardon pour la dernière photo. Mais, ce banc vide m'a fait penser à celui de feu ma belle-mère, décédée il y a 2 mois à peine et à mon cousin, décédé aussi il y a peu. D'ailleurs, mon mari, quand je lui ai fait lire mon texte a pensé tout de suite à la même chose. Ensuite, demain, je vais encore à des obsèques, quelqu'un du même âge que mon mari, quelqu'un qui aurait bien voulu épouser une de mes sœurs, quelqu'un que j'aimais bien. C'est l'hécatombe depuis le début de l'année, ma mère étant souvent le messager de la mort.

Demain, promis, les photos seront plus réjouissantes, quoique, mis à part la dernière, les autres, sorties de mes archives, ne devraient pas vous déplaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Véro 28/06/2017 19:23

Bien mené ; la surprise a été totale... Ça va en faire des maisons à acheter dans le coin...

emiliacelina 27/06/2017 17:47

excellent et....original en diable, si l'on suit la consigne , (ne pas aller à la fin avant) !

Eve 26/06/2017 14:03

il me semble que tu as connu la presque même histoire il y a quelque temps avec ta mère
J'ai recherché l'histoire ...... ah que ça avait long l'attente !!!
Bon ça n'a peut être rien à voir -
Campagne et maisons abandonnées , ça sent la tristesse à plein nez , et la fin de vie .
Heu ça nous fait faire la grimace , car qui sait ??? plus tard .....
Bon allez on va pas se laisser avoir par la tristesse ,
Bonne journée , sous un soleil voilé - bises

Eve 26/06/2017 21:47

choquée ??? non .
Tes photos sentent bon la campagne ( j'y suis je sais ce que ça donne, ) les vieilles pierres, le brouillard, le lierre, la brousse comme je dis -
lakevio parlait des prénoms avec l'article devant , ma belle soeur qui est Franche Comtoise ne parle qu'ainsi , au début ça surprend puis tu t'habitues , la Marie, Le François , etc .
Comme d'habitude ton récit est formidable -
Bonne soirée - bises

Julie 26/06/2017 14:38

Ha, ha, je n'avais pas fait le rapprochement avec la disparition de ma mère, mais, j'avais pensé à ma belle-mère. A moins que c'est mon inconscient qui me l'a soufflé. Là, j'ai 4 personnes à retrouver. C'est fou ce que les volets fermés, les bancs vides, les routes désertes me donnent le bourdon. Mais, d'un autre côté, c'est paisible un banc, ça sent le repos...le simple repos après une journée harassante. J'espère que ma dernière image ne vous a pas trop choqués, sinon, je la change..et y mets à la place un crâne de Cro-Magnon...

Praline 26/06/2017 13:26

A part la dernière, tes photos sont très belles. Il me semble connaître la suite, non ? Bon j'attends sagement quand même. Bisous la Juju !

Julie 26/06/2017 14:32

Tu as tout à fait raison. Je voulais en faire un article... un jour...peut-être...C'est vrai qu'avec la canicule, j'aurais pu écrire un article sur sa "disparition". Mince, j'aurais dû l'écrire dans la semaine. Je pourrais encore le faire. Non, je pensais à autre chose. Là, tu me poses une colle..Mais, d'un autre côté, j'ai 4 personnes à trouver, pas une..
A propos du bracelet électronique, effectivement, elle dit ne pas être contre. Mais, elle dit aussi '"je ne le mettrai pas toujours" !!!

Praline 26/06/2017 14:15

Ben il me semble que dernièrement tu cherchais ta mère de tous les côtés, cela t'avait pas mal inquiétée. Je t'avais même conseillé de lui faire placer un bracelet télé-alarme. Non, aurais-je rêvé ?

Julie 26/06/2017 13:54

T'es voyante ou quoi ? Comment pourrais-tu connaître la suite ? Allez, juste un mot pour te dire si tu "brûles" ?
Il est vrai que la dernière, hein !

Fabie 26/06/2017 13:07

Plus grand monde sur tes bancs...
La dernière photo est effectivement morbide, mais reflète ton état d'esprit face à tous ces décès de personnes qui te sont proches !
Pas de banc chez moi, effectivement je préfère ne pas me pencher su le passé...
Bisous Julie

Julie 26/06/2017 14:00

Il est vrai que tous ces bancs vides réveillent des souvenirs récents. Bon, j'ai un peu forcé sur la dose avec la dernière. Mais, tu sais, elle eût pu être pire. J'avais mis au départ un crâne archéologique d'un château fort du Périgord.
Je comprends bien que tu ais des mauvais souvenirs de ton enfance. Heureusement, moi, mis à part les raclées très vivifiantes de notre mère, j'ai, nous, avons eu tout de même quelques bons moments (ce qui évitait de plonger dans un puit sans fond)

le-gout-des-autres 26/06/2017 11:11

Excellent !
Bon, pour remonter le moral, hein...
Sinon, c'est sacrément bien tourné et sacrément bien amené...

Julie 26/06/2017 14:00

Merci Mr le goût. Un compliment venant de toi, vaut de l'or...

lakevio 26/06/2017 11:01

C'est sûr que tes photos sont remarquables et illustrent parfaitement l'histoire à suspens... Mais j'espère que ce n'est pas un maléfice ! Avec la brume, on ne sait jamais ! hihihi !
C'est vrai que ce banc évoque d'autres temps et beaucoup de passants de nos vies... J'ai adoré "la" devant le prénom parce que je l'ai beaucoup entendu ainsi dans mon enfance ! Merci, Julie. On attend la suite !

Julie 26/06/2017 14:04

Bon, les photos prises dans le brouillard, je voulais en faire une histoire. Disons que là, faut croire que mon moral est fluctuant. Il monte et descend..J'adore prendre en photo des vieilles pierres, des ponts, des bancs, des escaliers.... D'ailleurs, je crois bien que j'allais à une époque sur un blog d'escaliers que les gens envoyaient au blogueur..
Tu sais que La Micheline, La Martine, Le Raymond, le Maurice, fait se tordre de rire mon mari. A la campagne, ils disent encore ça.

heure-bleue 26/06/2017 10:33

Il est chouette ton texte et comme chez tout le monde, il a réveillé des souvenirs.

Julie 26/06/2017 14:06

Tu vois, même chez toi, ce petit banc campagnard en a fait remonter, toi la parisienne. En lisant le début de ton texte, j'avais été fort étonnée de penser que tu avais été une enfant placée à la campagne. D'où l'importance de tout lire sans sauter des lignes.