Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Elections législatives dans la 3e circonscription de l'Allier..Bénédicte Peyrol face à Gabriel Maquin

Souvenez-vous - ou ne vous souvenez pas - je vous en raconte tellement que vous ne pouvez retenir toutes mes divagations, éparpillées à tout vent, telles des akènes.

Comme des actes valent mieux que des paroles, que certains écrivent mieux que moi, je vais vous mettre l'article de La Montagne, parlant de Mr Maquin, le candidat LR des élections législatives, qui sera face à une parfaite inconnue au 2e tour des législatives, une jeunette de 26 ans qui travaille à Paris (n'habite même pas sur place) et qui a obtenu 34 % de suffrages exprimés -

Là encore, chez nous, plus de 50 % des gens ne sont pas allés voter. Je poserai la question à ceux qui viendront râler dans quelques temps sur la politique de Macron "vous êtes allés voter aux législatives ?" Si on me répond "Non", je leur répondrai "v'nez pas râler....'". Malgré ma rancœur contre les "traîtres" qui ont laissé tomber Fillon et se sont ralliés à la botte de Beau Gosse, pardon du président, j'y suis allée. J'ai voté pour Mr Maquin, parce que je sais que c'est un homme honnête - c'est si rare en politique - enfin, je le crois plus honnête que d'autres (entre-parenthèse, jolie praline, toi, je t'excuse, tu m'as dit que tu t'étais cassé la veille des élections, l'humérus. Quand je pense que je t'ai demandé si tu pouvais marcher, avec l'humérus cassé, ha, ha, je ferai bien de retourner à l'école..

Je vais donc vous en toucher un mot moi-même de Mr Maquin, ayant suivi sa carrière de loin. Je ne m'étendrai pas sur notre future représentante - autant dire que les dés sont jetés, vu son score, mais, on va laisser tout de même une petite part d'espoir, sinon à quoi bon aller voter la semaine prochaine, je vous demande un peu ! - parfaite inconnue pour tous les bourbonnais. Ont vraiment un petit pois dans la tête ceux qui ont voté pour elle au lieu de Mr Maquin, lui qui habite sur place, lui qui a donné du boulot à beaucoup de gens (ha, ha, pas à moi, il fut un temps. J'avais tourné bride quand je m'étais présentée dans son 1er supermarché. Cet homme était trop speed pour moi. J'avais pris peur. D'ailleurs, je dis "j'avais pris peur"...à moins que ce ne soit lui qui m'avait éjectée, en voyant mon manque de motivation), lui qui s'implique à 100 % dans tout ce qu'il fait, au risque d'y laisser parfois des plumes.

C'est donc la Bénédicte qui est la grande gagnante face à Mr Maquin, cette illustre inconnue, dont tout le monde dans le coin se moque bien et n'a jamais entendu parler. Sont bizarres les gens. Moi, au moins, je suis fidèle à mes convictions...comme l'ancien député qui nous a représentés longtemps, Mr Charasse. Jamais je n'ai voté pour lui. Je n'aimais pas le voir faire le guignol sur les foires ou dans la rue, danser la bourrée et serrer des mains à quelques uns. Jamais, il ne nous a serrés la main, devant sentir notre acrimonie. Tandis que Mr Maquin, lui serre les mains à tout le monde, a toujours eu un mot gentil pour tous, petits et puissants. Vrai, c'est comme je vous le dis. Finalement, ils ont raison les hommes politiques de serrer des mains à tout va. Mais, gare à celui qu'on oublie.

Comment cela est-il possible ! Une parfaite inconnue, travaillant à Paris, face à un mastodonte, habitant l'Allier depuis des dizaines d'années, habitant dans la banlieue de Vichy, étant le 1er adjoint de Mr Malhuret depuis des années, un homme qui a toujours œuvré dans l'ombre, telle une petite fourmi besogneuse. Ca, je peux vous le garantir, ayant suivi de loin (parfois de près) sa carrière, faite de travail, encore de travail. Vous savez qu'il a plus de 100 magasins ? Qu'il a acheté des terrains dans la banlieue de Vichy pour créer une vaste zone industrielle. Un visionnaire cet homme dont je n'ai pas toujours apprécié, il faut bien dire, toutes les initiatives. Bizarre d'ailleurs, être 1er adjoint du maire d'une des plus jolies villes françaises et créer des tas de zones commerciales à la périphérie des villes. L'être humain est quand même bizarre. Notre monde est fou, fou, dingo.

Cet homme est un vrai autodidacte, besogneux, bourreau du travail...Mais, ça eût payé comme dirait Fernand Raynaud. Car, il a monté un petit empire. Le petit Tapie que je l'appelle.

Par contre, il a gardé sa modestie toute sa vie, a continué à mener une vie discrète, à s'habiller chez les commerçants sur place (hé, hé), pas comme un autre, à soutenir le sport fétiche de Vichy, la JAV. Il arrivait toujours discrètement, entre 2 rendez-vous, serrait quelques poignées de mains et repartait, tout aussi discrètement ; un boulimique cet homme.

Le voilà, maintenant, zieutant du côté de la politique. Mon dieu, où voulait-il mettre les pieds ? Car, œuvrer dans la discrétion pour sa ville et vouloir affronter une cohorte de volatiles agressifs dans un poulailler, je me demande si ce n'est pas mieux pour lui de rester là où il est. Après tout, qu'a -t-il à en vouloir encore plus, puisque je me doute bien que ce n'est pas l'argent sa motivation ! Changer le monde ? N'est pas né celui qui le changera. M'est avis que ce n'est pas notre nouveau messie qui y arrivera.

Je pense qu'il a envie de travailler pour le bien de nos contrées, pour essayer de sauver autant que faire se peut nos territoires abandonnés depuis des lustres par Paris.

Il raconte très bien sa vie, dans son livre, le Parcours d'un marathonien. Oui, marathonien, car non content d'agrandir son territoire immobilier, il a aussi une autre passion, courir, courir, encore courir..

Bref, la semaine prochaine, lui qui a tout gagné, qui a toujours réussi dans tout ce qu'il a entrepris, a un sacré défi devant lui.

Pas facile, ce ne sera pas facile de remonter la distance qui le sépare de Bénédicte Peyrol, la candidate d'En Marche. Elle, plus de 34 %. Lui, 19 % et des poussières.

Ca va être rude, très dur. Mais, je me dis, qu'après tout, quand on a été marathonien, tout est possible.

Tenez, je vous mets l'histoire de sa vie, empruntée au journal La Montagne. Sa vie ferait l'objet d'un film, plus que celle de mon petit vendeur...quoique, quoique, la vie d'un simple n'est-elle pas aussi méritoire que celle d'un illustre personnage !

Vous savez que cet homme, Gabriel Maquin, dans son bureau de la mairie ne savait jamais dire non à tous ceux qui venaient le solliciter pour un boulot ou une aide. Bon, comme dirait le président actuel "je ne suis pas le bon dieu". je ne peux pas tout faire...Il a fait ce qu'il a pu.

Avec l'aide des 50 % qui n'ont pas voté au 1er tour et qui auraient, malgré le soleil prévu, un regain de civisme, je lui dis. "A cœur vaillant, rien d'impossible".

Gabriel Maquin en cinq mots

Article de La Montagne

Qui est Gabriel Maquin, premier adjoint au maire de Vichy ? Depuis 1989, ce chef d'entreprise de 66 ans vit dans l'ombre de Claude Malhuret. La sortie de son autobiographie, en cette fin de semaine, est l'occasion de mieux le connaître. Voici cinq mots qui résument Gabriel Maquin.

TRAVAIL
 
Armé d’un certificat d’études, Gabriel Maquin a créé un véritable empire dans l’immobilier commercial, avec près de 150 magasins partout en France.
 
Ce patrimoine, il l'a créé par la seule force de son travail. Né en octobre 1949 dans l’Indre, il perd son père, journalier agricole, à l’âge de cinq ans. Avec son frère Jean-Louis, il est élevé par sa mère, dans une grande pauvreté. « Je n’ai pas pu poursuivre les études au delà du Certificat d’études car ma mère n’en avait pas les moyen », raconte-t-il sans se départir de son sourire.
 
Il part alors travailler dans une ferme. Mais très vite se dirige vers le commerce. « Dès l’âge de six ans, j’avais la fibre du commerce. Je ramassais des escargots pour aller les vendre au marché », dit-il. Employé, représentant, puis directeur de magasin, il devient, à 26 ans, propriétaire d’un premier magasin à Gannat. « Je n’avais alors pas un sou en poche ».
 
GRANDE DISTRIBUTION
 
La grande distribution, cet homme d’une grande courtoisie l’a vue naître, et il a eu le flair de participer à son développement. Ce changement de mode de consommation, il juge qu’il était inéluctable. «  Quand j’ai débuté dans le commerce, il y a avait trois marques de lessive. Combien y en a-t-il aujourd’hui ? Le développement de la consommation a impliqué celui des grandes surfaces », estime-t-il.
 
Depuis son bureau de Charmeil, il peut contempler l’ensemble de la zone commerciale qui s’est développé à deux pas du bourg, devenant la tête de gondole de son patrimoine immobilier. En 1991, il a acheté là quatre hectares de terres agricoles qu’il a petit à petit transformés en zone commerciale. « Il y a davantage d’aménagements paysagers que dans la plupart des zones commerciales. Et avant de créer des enseignes comme Lidl, j’ai tenu à installer des artisans, avec un boucher et un boulanger comptant huit et six salarés », plaide-t-il.
 
MODESTIE
 
 
FIDELITE
 
La personnalité de Gabriel Maquin s'est forgée au contact de personnalités auxquelles il voue aujourd'hui encore une grande admiration. Politiquement, celui qui est aussi conseiller départemental du canton Vichy -1 (depuis 1994) est resté un gaulliste. Plusieurs portraits du général de Gaulle sont d'ailleurs présents dans son bureau de Charmeil. A 17 ans, alors employé de commerce à Châteauroux il refuse de signer la pétition contre le départ de la base américaine, quand le général de Gaulle décida de faire sortir la France de l’Otan, en 1966, causant le départ des Américains. « Je fus sans doute le seul à ne pas la signer, mais si le général de Gaulle a décidé de quitter l’Otan, c’est qu’il le fallait ! »
 
S'il a pris sa carte au RPR en 1989, Gabriel Maquin  n'a cependant jamais soutenu Jacques Chirac. "Jamais je ne lui ai pardonné ce qu'il a fait à Giscard", explique-t-il.
 
Localement, il répète à l'envi être admirateur de la personnalité et du travail accompli par Claude Malhuret. Candidat déjà déclaré à la candidature pour les législatives de 2017, une seule raison ferait d'ailleurs reculer Gabriel Maquin : que le sénateur Claude Malhuret soit candidat.
 
COURSES
 
Coureur de fond, il a participé à 59 marathons et 205 semi-marathons dans le monde entier. Et continue encore à s'inscrire à des courses. En affaires aussi, Gabriel Maquin ne semble pas vouloir s'arrêter. Ce n’est pas pour l’argent, jure-t-il, qu' il continue à travailler « 70 heures par semaine », alors qu'il a fait valoir ses droits à la retraite.  Il continue à développer son patrimoine, à raison de quatre à cinq nouveaux magasins par an. Le dernier ? Un Carrefour city de Toulouse, inauguré la semaine passée.
 
Ce qui fait encore courir Gabriel Maquin, c'est surtout sa famille, Martine, qu'il a épousée en 1978, ses deux enfants Céline (37 ans) et Guillaume (29 ans) et ses cinq petits-enfants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jerry OX 14/06/2017 12:19

je pense également que qu'elles que soient nos convictions, il est impératif d'aller voter et que celles et ceux qui ne le font pas(libre à eux ) mais qu'ils ne viennent pas râler. si ce monsieur est honnête, je dis banco !

Eve 14/06/2017 01:20

chez nous aussi en Bretagne , ils votent à tour de bras pour E M , nous on a voté pour le même que d'habitude, qui je crois ne passera pas vu le mauvais score !!! trop c'est trop !!! c'est pas bon un état d'une seule majorité !!!!!
Vous avez le droit de brûler même discrètement ???? , la fumée vous en faites quoi ??? les anciens d'ici nous auraient dénoncé !!! tous des vieux assez pourris !!! parce qu'ils n'ont pas digéré le bornage au bout de 27 ans ans d'emmerdes !!
ton mari n'a pas été sympa , le mien n'aurait guère fait mieux , il se fiche de me donner du travail , le tien pareil , et le mien ne comprend pas que souvent je râle , ah ces hommes !!!
bises

Praline 13/06/2017 14:23

C'est vrai que j'aurais pu aller voter, en me faisant conduire, mais j'étais un peu sonnée (physiquement et moralement), j'irai sans faute dimanche prochain car j'ai beaucoup culpabilisé de ne pas y être allée... remarque, mon vote n'aurait pas changé grand chose (oui je sais, si tout le monde dit ça :) ) bisous caniculaires.

julie 13/06/2017 14:58

Ca ne doit pas être facile pour toi de taper d'un doigt. Tiens, je vais essayer de continuer d'une main pour voir. Tu dis :
mon vote n'aurait pas changé grand chose
J'ai effectivement entendu ça plusieurs fois à la radio. Bon, si c'est pour voter M, je te dispense de vote et te donne l'absolution (sourire).
ps : aie, pas facile de taper d'une main..Courage et patience pour toi
Je reprends mes 2 mains. Tu sais, tu peux ne mettre que des photos sur ton blog. Tu dois bien en avoir à foison dans tes archives, non !
Bises.
ps : tu ne connais pas Maquin ? Il est arrivé dans l'Allier il y a plus de 45 ans et Gannat a eu son 1er supermarché grâce à lui (ou à cause de lui)...

Praline 13/06/2017 14:22

essai

Praline 13/06/2017 17:34

Modifier le clavier azerty, pfff comme si y'avait pas mieux à faire ! alors garde le + longtemps possible ton clavier pour nous pondre des articles dont toi seule sait les faire !
Miiiiisère l'engueulade qu'il a dû prendre le mari !... mais c'est mérité là :-)
Moi j'ai un broyeur de bureau qui a englouti 20 ans d'artisanat... tout ça pour même pas avoir profité cinq minutes de la retraite :-(

julie 13/06/2017 16:12

Donc, si je sais compter, tu es entre moi et mon mari...Ha, ha. Bon, sur ce je suppose que toi, tu ne vas guère pouvoir te promener. Alors, on va penser à toi et écrire des trucs rien que pour toi. Moi-aussi, je tape des 2 mains. D'ailleurs, à ce propos, j'ai entendu un truc qui m'a fait bondir la semaine dernière à la radio. Parait qu'on va changer le clavier Azerti...Les lettres ne seront plus au même endroit.
Ce jour-là, je ferai des articles de 3 lignes et des commentaires courts, du style "bien, bien ton article"...Bon, je décroche et vais étendre ma couette. Tu sais ce qu'a fait mon mari ? Le saligaud a fait brûler des tas de papiers dans un tonneau, papiers de notre ancienne entreprise. Y'en a pour des heures à tout détruire. Il était noir de suie sur le visage et les bras. Ensuite, monsieur n'a rien trouvé de mieux que s'asseoir sur la couette au lieu de filer dare-dare sous la douche sans s'asseoir sur le lit.

Praline 13/06/2017 15:07

C'est en effet galère de taper avec un seul doigt, moi qui tape avec tous. Je peux en effet publier des photos sur mon blog, je vais suivre ton conseil ;)
Cela fait 46 ans que je suis savoyarde... j'y suis arrivée à 19 ans... quel est mon âge ? hihi ! donc je ne connais pas Maquin.

Fabie 13/06/2017 11:17

Quand tu vois que les candidats de la majorité refusent de débattre entre les deux tours...
Que des "rescapés" de droite ou de gauche se réclament de la majorité présidentielle...
Cela n'augure rien de bon pour l'avenir des "petits" que nous sommes !
Bisous Juliette

julie 13/06/2017 11:37

Tout à fait vrai. Ca n'augure rien de bon. Quand les gens vont se réveiller, ils pourront toujours venir "chialer", aussi bien ceux qui ne sont pas allés voter que ceux qui ont voté pour "le mignon"..

Olivier 13/06/2017 10:25

Je me méfie comme de la peste des gens qui se proclament modeste... Péché d'orgueil !

julie 13/06/2017 11:34

Olivier, il est vrai que cet homme, parti de rien et arrivé à avoir plus de 100 magasins (mr Bricolage) a de quoi surprendre. Nous l'avons côtoyé de loin cet homme, avons vu son ascension. Faut dire que cet homme était un fou, est encore, du boulot..Mais, bon, il le dit lui-même, son 1er magasin, il l'a eu grâce aussi à quelqu'un qui a cru en lui. Faut acheter son livre. Il explique tout très bien..Bon, pas sûr que son livre soit dans toutes les librairies de France, mais, à la Fnac, sûrement. Bon, il y a tout de même une partie de son livre, que je n'ai pas aimé, c'est celle où il en veut plus, toujours plus. Il a attrapé la boulimie du commerce, une forme d'addiction je suppose, agrandir toujours plus son empire.
Pour être modeste, il l'est...Lui, n'a pas fait comme certains, il a fait travailler le petit commerce local (continue à le faire, pas comme le maire actuel). Même lorsqu'il a marié un des enfants, il s'est habillé chez un petit commerçant. Devinez lequel...Ha, ha..

Rose63 12/06/2017 22:10

Tous ceux qui ne sont pas allés voter, il ne faudra pas qu'ils viennent casser dans nos rues car il ne faut pas se leurrer ce sont les mêmes qui râleront
Bien agréable semaine à toi
@ Bientôt

heure-bleue 12/06/2017 15:03

Ma candidate est dans les choux avec ses 6%, je n'avais pas voulu voter "En marche" pour avoir une opposition, c'est bien parti..

julie 13/06/2017 11:36

Oui, comme tu dis, pour l'opposition, c'est mal parti...tous partis confondus..Mais, qu'est-ce qu'il a de plus ce nouveau parti ? L'attrait du changement, du renouveau, l'attrait de l'inconnu, sa jeunesse, sa "femme âgée" !!!!