Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Ces chenilles qui bouffent nos haies

Ces chenilles qui bouffent nos haies

Et voilà, encore un fléau qui gâche la nature.

Je n'avais jamais vu ça en allant chez ma mère, autant de haies bouffées par les chenilles, autant recouvertes de voiles blancs. C'est moche.

J'en ai vu aussi dans l'Allier, mais moins.

D'habitude, on voyait un petit voile par ci, par là.

J'ai donc fait des recherches qui m'ont rassurées. Parait qu'à partir de juin, les chenilles se transformeront en papillons. Jolis les papillons ! Beurk, je ne trouve pas.

Comme a dit quelqu'un, il faudrait pouvoir utiliser intelligemment ces toiles providentielles. Par exemple pour en faire des bas pour femme ou des filets de protection à oiseaux.

C'est quand même plus joli une belle haie.

Ces chenilles qui bouffent nos haies

J'ai pris cette photo en allant chez ma mère, mère qui nous a fichu une belle trouille dimanche soir.

Que je vous raconte ! Ca vous intéresse ? En tout cas, ça en intéressera une.

Il faut que vous sachiez que ma mère est atteinte de téléphonite aiguë qui se manifeste par des envies irrépressibles d'appeler quelqu'un. Et si la personne n'est pas là, elle recommence indéfiniment tant qu'on ne décroche pas. Tout le monde y a droit, voisins ou famille. Tous les prétextes sont bons. Elle appelle même ma belle-soeur et mon frère sur le lieu de leur travail.

Dimanche donc, en rentrant de la brocante de ma commune - piètre brocante d'après ce qu'on en a vu, c'est à dire rien - Nous y sommes allés vers 17h15. Plus personne, ni promeneur, ni exposant, sauf la buvette qui repliait ses tables.

Serait-ce qu'une simple petite pluie avait fait fuir tout le monde !

En rentrant, j'ai consulté le répondeur, car ma mère appelle souvent.

Elle avait appelé 6 fois. Je l'ai donc rappelée vers 18h45....une fois, deux fois, trois fois, quatre fois. Nous approchions de 20h. Je me suis dit que ce n'était pas normal. J'ai donc appelé ma belle-soeur, des fois qu'elle soit chez elle, dans leur maison de campagne. Non, elle n'y était pas.

Je me suis résolue à appeler son voisin le plus proche, voisin malade entre-parenthèse, ce qui fait que ça me gênait un peu de le déranger. Ils étaient partis, lui et sa femme, tout l'après-midi, donc n'ont pu voir si ma mère ou une voiture était passée devant leur porte. Et pis, on ne passe pas sa journée à épier ses voisins. Ceux-ci surveillent discrètement, regarde si ma mère sort ses poules, si elle leur crie après, s'ils voient du mouvement chez elle.

- tu comprends que j'ai dit au voisin, il se fait tard. Il ne faudrait pas qu'elle ait eu envie de butter ses patates à la fraîche comme on dit à la campagne et qu'elle ait fait un malaise.

- je vais voir et je te rappelle.

Un quart d'heure plus tard :

- j'ai tapé aux 2 portes, je suis allé voir dans les 2 jardins ; point de mémène. Je suis allé voir si elle était chez sa copine où elle va souvent. Elle ne l'a pas vue de la journée.

- et si elle était dans la maison, malade...ou.....! J'appelle mon frère que j'ai dit au voisin, voir ce qu'il en pense, si elle ne lui aurait pas laissé un message.

J'appelle donc mon frère de Dijon qui avait aussi essayé 2 fois de la joindre dans la soirée. Mais, comme on annonçait des orages, il s'est dit qu'elle s'était réfugiée chez un voisin. Oui, ma mère a la phobie des orages - dont j'ai hérité - et se précipite chez les uns ou les autres. L'embêtant, c'est qu'il n'y a plus grand-monde où elle peut se réfugier.

- attends qu'il me dit, je vais dire au voisin de casser un carreau. Le dit voisin, entre-parenthèse, n'était pas du tout chaud, ne voulant pas s'attirer les foudres de ma mère, comme il y a un an, où le maire et lui s'apprêtaient à casser le carreau de son entrée, quand celle-ci était apparue, venant de passer la nuit chez un autre de ses fils.

L'attente a été longue. On s'imagine des tas de choses...surtout le pire.

Mon frère a rappelé 1/4 d'heure après.

- ça y est, on l'a retrouvée. Au moment de partir, ils l'ont vue marcher tranquillement dans le chemin. Elle était chez sa copine avec qui elle prend le car tous les vendredis. Celle-ci l'a invitée à manger la soupe.

 - j'ai quand même bien le droit de sortir sans que j'ai de compte à rendre à tout le monde m'a t'elle dit quand elle a voulu justifier son absence ?

- oui, mais comme tu ne sors jamais le dimanche soir, sauf pour aller chez M, je me suis inquiétée parce que tu avais appelé 6 fois dans l'après-midi et depuis 17h30, silence radio chez tout le monde.

- je n'avais pas fermé mes volets, c'est donc que je n'étais pas là - bizarre sa façon de voir -

- tu pouvais être dans la maison, avoir eu un malaise. C'est décidé, il va falloir que tu ais un portable ou un bracelet électronique pour que nous puissions savoir où tu es quand on s'inquiète.

Elle n'a pas dit non au portable.

Ces chenilles qui bouffent nos haies

Butter les patates : Le but est de ramener de la terre au sommet de la plante au fur et à mesure de sa croissance pour éviter que la pomme de terre ne verdisse et ne devienne toxique

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ang/colombine 20/05/2017 14:57

Pas vu ces chenilles dans l'allier, heureusement !
Ta maman vous a fait peur, elle a dû être contente que vous vous soyez tous inquiétés !
Lu plus haut le bel hommage à ta belle-mère. Deux "adversaires" qui s'apprécient et finalement s'aiment à leur façon.

Eve 18/05/2017 20:37

il y a une sacrée épaisseur de toiles, les savants pourraient réutiliser ça , à eux de trouver à quoi ???
en attendant les plantes sont fichues -
ta mère est une mère intrépide , elle ne se rend pas compte qu'elle vous fait tourner bourrique -
faut qu'elle ait un bracelet ou un portable, les 2 sont synonymes d'abonnement , mais qu'elle garde avec elle -
on a passé la journée d'obsèques de ma belle mère sous des trombes d'eau ainsi que les 400 bornes hier - marre des orages , de la flotte - heureusement on ne gèle pas -
bonne soirée - bises

Fabie 18/05/2017 14:00

Après la pyrale du buis, cette autre chenille...Nos haies vont avoir du mal à résister !
Ta mère vous en fait voir de toutes les couleurs, ou trop exigeante, ou trop indépendante...
Compliqué de savoir si il faut s'inquiéter ou non...
Remarque la mienne était partie une année au Canada, sans nous avoir prévenus, bon elle est plus jeune, et libre, mais quand même....
Pas d'orage pour le moment ;)
Bisous

heure-bleue 18/05/2017 10:00

Elle vous prouve qu'elle est vivante, c'est la crainte des personnes très vieilles de mourir seules, je déteste les chenilles, c'est urticant et dévastateur.

Praline 18/05/2017 10:23

Je ne pense pas qu'il s'agisse là de la pyrale du buis qui détruit tous les arbustes, ils ne se requinqueront pas.
Es-tu sûre que le portable est une bonne chose pour ta maman ? Le prendra-t-elle dans tous ses déplacements ? saura-t-elle s'en servir ? Sinon, le bracelet (ou pendentif, au choix) télé alarme est un moyen sûr, il a déjà sauvé bien des vies... à condition bien sûr qu'elle l'ait en permanence sur elle. Mais vous ne pourrez la joindre par ce moyen, c'est juste en cas de problème qu'elle pourra appeler la centrale d'appel... Compliqué... Bisous ma belle, tiens-toi à l'abri, l'orage gronde !
(du mal à commenter, d'où mon "essai" ; ça marche en faisant "répondre" :-(

Praline 18/05/2017 10:22

essai