Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Notre Dame de Vassivière à Besse, Super-Besse, dans le Puy de Dôme

Notre Dame de Vassivière à  Besse, Super-Besse, dans le Puy de Dôme
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume
Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume

Cliquez sur la photo pour faire défiler le diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal voilés dans la brume

Lieu mystique et mystérieux, le nom de Vassivière aurait pour origine "vas y voir" ou pour d'autres "vas y paître" et pour certains il faut remonter jusqu'au celte pour y voir "vas hivers" temple dédié à la déesse des fontaines et des rivières.
Situé au pied du puy du Paillaret, à une distance de 8 km du village de Besse, Vassivière possède
 une source Sainte, la chapelloune et domine le partage de deux bassins hydrauliques, à l'Est, l'Allier et la Loire et à l'Ouest, la Dordogne et la Garonne.

En 1321, Bernard VII de la tour fit don au chapitre cathédrale des pierres de la chapelle de Vassivière ruinée pour la reconstruction de l'église de Condat en Feniers dans le Cantal. De cette période, on ne sait pas si la première chapelle fut dévastée par les Anglais lors de la guerre de cent ans ou bien l'éloignement du site aurait fait oublier de la foi des hommes.

En souvenir de ce temple on y laissa une statuette de la vierge que l'on ne manquait pas de saluer au passage.

L'histoire aurait pu en rester là, si, en 1547, un marchand de Besse répondant au nom de Pierre GEF qui se rendait à la Tour d'Auvergne refusa de saluer la vierge en se moquant de la dévotion portée par ses camarades pour cette statuette noire. Il se retrouva aussitôt aveugle. Il retrouvera la vue qu'après s'être repenti et fait amende honorable. On décida alors de descendre la vierge à l'église de Saint André à Besse, mais, le lendemain, elle était revenue toute seule dans sa niche de montagne et ceci se reproduira trois fois, la nouvelle se propagea très vite et on parla de miracle.

Notre Dame de Vassivière à Super-Besse

C'est à cette époque que l'on décida de reconstruire la chapelle. Catherine Médicis, alors propriétaire des lieux, donna l'autorisation aux prêtres, filleuls de Besse, en 1549, d'élever le nouvel édifice avec l'argent de la quête qu'elle ordonna. Les travaux débutèrent en 1550 et furent achevés le 6 juin 1555.

On instaura un pèlerinage permettant à la belle saison de monter la vierge en procession le 2 juillet dans son sanctuaire de montagne et de la redescendre en grande pompe le dernier Dimanche de Se
Diaporama. Dommage, on apercevait à peine les Monts du Cantal dans le lointain.ptembre après la Saint Mathieu:la dévalade.

Pendant la révolution, la chapelle sera transformée en grange et vendue en bien national, en 1804 elle sera rachetée par Mlle Admirat qui en fera don à la paroisse de Besse et c'est seulement qu'en 1809 que Napoléon signera la réouverture.

Les vierges Auvergnates sont souvent noires, plusieurs thèses essayent d'expliquer l'origine:

- Le christianisme ayant remplacé le culte celte, on aurait fait un compromis,
une cohabitation entre la déesse noire d'Issis vénérée par les païens et la vierge Marie par les catholiques en conservant la couleur noire.

 

- Lors des croisades prêchées par Urbain II à Clermont Ferrand, les chevaliers auraient ramené un bois noir précieux, l'ébène, qui aurait servi pour la sculpture des statues.

- La couleur noire viendrait uniquement de la proximité des cierges et la fumée de ceux-ci aurait teinté le bois.

- Hypothèse la plus probable : le bois avant d'être travaillé, séjournait longtemps dans l'eau des tourbières pour se raffermir.

La vierge fut brûlée à la révolution, on la remplaça en 1809

 

1321 : Le chapitre de Clermont-Ferrand donne l’autorisation de prendre les pierres de l’église de Vassivière alors en ruines, pour construire l’église de Condat-en-Feniers. Un village et une "paroisse" existaient déjà à Vassivière. En souvenir, on laisse, sous un modeste abri (probablement à l'emplacement de la Chapeloune, la source actuelle), une statuette de la Vierge que l'on ne manque pas de saluer au passage.

  • 1547 : À l'époque de la Réforme protestante, Pierre Gef, marchand de Besse recouvre la vue qu’il avait perdue en méprisant la dévotion de ses compagnons pour la statue de Marie. La statue est transportée dans l'église Saint-André de Besse. Selon la tradition, le lendemain, la statue retourne toute seule à son emplacement d'origine et cela se reproduit trois fois.
  • 1550-1555 : Après ce qui est considéré comme un miracle, Catherine de Médicis, propriétaire des lieux donne l'autorisation aux prêtres filleuls de Besse de reconstruire la chapelle avec le produit des quêtes.
  • : Inauguration de la chapelle et premier pèlerinage.
  • XVIIe siècle : Vassivière est un des grands pèlerinage de France. La chapelle est agrandie en 1634. On mentionne de nombreuses hostelleries autour de la chapelle.
  • 1804 : À la révolution la chapelle a été transformée en grange à foin ; la statue est brûlée. Aujourd’hui, celle qui est vénérée au sanctuaire est une copie. Mlle Admirat fait l’acquisition de la chapelle et en fait don à la paroisse de Besse.
  • 1809 : Napoléon signe le décret de réouverture au culte.
  • : Le pèlerinage reprend son essor : 20.000 pèlerins se retrouvent autour de Mgr Feron, évêque de Clermont.
  • : 30.000 personnes participent à la célébration du couronnement de la statue
  • 1981 : Centenaire du couronnement, présidé par le Cardinal Marty : 10.000 personnes sont présentes.
  • 4 mai 1984 : Inscription de la chapelle au titre des monuments historiques
 
La statue en été dans la chapelle.

La statue de Notre-Dame de Vassivière est une vierge noire. Elle est installée l'hiver dans l'église Saint-André de Besse.

Le 2 juillet (jour de la fête de la Visitation), elle est remontée à la chapelle de Vassivière : c'est la Montée.

 

Et voilà un peu l'histoire de cette chapelle. Si vous avez envie d'aller y faire un tour, privilégiez l'été - l'hiver, la piste de ski de fond y passe, enfin, quand il y a de la neige. Ce jour-là, la dameuse est passée, essayant tant bien que mal de lisser la neige restante. Cette chapelle est fermée le reste de l'année. Il y a des offices religieux en été (voir les horaires en fin de page). Vous pourrez visiter la chapelle (ce que nous n'avons point encore fait), vous restaurer par la même occasion à l'auberge des pèlerins, auberge ouverte seulement aussi en juillet-août.

Si, avec tous ces renseignements, ça ne vous donne pas envie d'aller y faire un tour, c'est à désespérer de vous, bien mous des neurones en ce qui concerne les commentaires. Il n'est point besoin d'être croyant pour admirer le beau. Amen.

Nota bene :

La Chapelle de Vassivière est un haut lieu de pèlerinage et de prières en Auvergne. Reculée dans la montagne, elle est née de la volonté de Catherine de Médicis et abrite en été la Vierge Noire de Vassivière.

Chaque année, le 2 juillet, la statuette de Notre-Dame de Vassivière est amenée en procession de l’église de Besse à la chapelle de Vassivière (à 8 km). Elle retourne à l'église de Besse pour rejoindre ses quartiers d’hiver, en grandes pompes, à la fin du mois de septembre (le dimanche qui suit la St Matthieu): c’est la Dévalade.
 
Messe tous les dimanche pendant l'été à 11h15 et en semaine à 11h à la Chapelle de Vassivière.
Accès :
Depuis le village de Besse, suivre direction Super-Besse. Au rond point du Lac Pavin, continuer tout droit direction Egliseneuve d'Entraigues. La route de la chapelle de Vassivière est ensuite indiquée sur la droite.

Période d'ouverture

2017 :

Ouvert du 2 juillet à fin septembre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danièle 20/03/2017 22:50

Vous habitez une bien belle région. Je suis en Haute-Savoie, j'adore la montagne. J'aime beaucoup votre blog et vous écrivez très bien.

heure-bleue 20/03/2017 09:38

J'aime bien les vierges noires et pourtant je ne suis pas catholique.
Je connais la vierge qui se trouve à côté de Saint Amand Tallende.

Praline 19/03/2017 19:49

"Vas-y voir" me plaît bien mais j'attends que tu m'invites !
Alors comme ça t'as fait de la peine à monsieur le Goût !? rhoooo !
Bises savoyardes.

le-gout-des-autres 19/03/2017 18:14

Elle est quand même étrange cette chapelle.
Les contreforts sur les côtés ne servent qu'à la déco, non ?
Parce que vu la hauteur et le type des murs, il n'y en a pas vraiment besoin.
Et puis j'ai l'impression qu'il en manque un bout, l'autel devrait arriver plus loin que ça, on dirait que la croisée des transepts est au niveau de l'autel.
J'ai l'impression que ça a dû être détruit et rebâti plus de fois que ne le dit le texte.
Et je constate avec plaisir qu'à certaines époque on était moins "intégriste" que ces jours ci.
Le culte celte cohabitait avec les divers cultes chrétiens ( bien que l'Eglise catholique de Rome ait mis beaucoup d'entrain à supprimer les traces de la civilisation celte).

PS : Arrêt un peu de t'énerver pour rien, je n'ai rien dit de méchant, juste rappelé les paroles du Christ, je ne te faisais pas la morale, je te faisais remarquer qu'on ne peut pas forcer des gens qui ne sont pas chrétiens à aller à l'église.
Bon OK, je suis taquin.
Mais juste taquin, pas mauvais.
Bon, en vrai on dit "chieur", mais rien de méchant...

Fabie 19/03/2017 15:41

Tu as fait une bien belle promenade.
J'ai bien aimé ta photo sur l'article précédent ;)
Comme toujours ton article est étayé de références historiques intéressantes.
Bisous drômois

Olivier 19/03/2017 13:30

Dans la revue Questions de communication est paru en 2013 un texte intéressant sur ce pélerinage. Voici un extrait: "il semble que le développement du pèlerinage de Vassivière soit un outil de propagande utilisé localement pour endiguer la diffusion du protestantisme. L’historien Philippe Auserve (2004) voit dans Pierre Gef – ce bon marchand de Besse – un homme qui, séduit par Jean Calvin, refuse le culte marial si fortement ancré en Auvergne. En effet, à une époque où n’existait aucun média, la diffusion des doctrines nouvelles passait par les marchands. En développant le pèlerinage, le clergé local le transforme en fer de lance de la Contre-Réforme.

On peut également percevoir ce pèlerinage comme un moyen pour l’Église de moraliser la population. Même si, pour Jacques Ellul (1967 : 36), « ces pratiques religieuses ne peuvent pas toutes être assimilées à un outil de propagande, on peut aussi les voir comme l’expression d’une foi spontanée » de la part des ouailles de Besse. Après l’estive, quand les jeunes gens accompagnaient les bêtes dans les pâturages d’altitude pour la fabrication des fromages, nombre de filles redescendaient enceintes. Les prêtres légalisaient alors les unions. Mais le jansénisme, apanage de l’aristocratie, descendit dans les cures des villages et ces pratiques matrimoniales furent interdites. Vassivière était un moyen de rappeler à la société rurale la toute puissance de la Vierge.

Uysse 19/03/2017 10:37

Une belle page d'histoire sainte que j'ai appréciée bien que je sois un horrible mécréant ! Bises

Eve 19/03/2017 01:01

elle a un âge vénérable cette chapelle , ça nous arrive souvent d'aller visiter les lieux de culte catho , si on était dans ton coin , peut être le ferions nous ? elle était très fréquentée il y a des années , les cartes postales anciennes en attestent -une vierge noire ça change !! pourquoi pas ?, bon dimanche - bises

Olivier 18/03/2017 19:32

Très intéressant de découvrir une région totalement inconnue de moi. Et bien courageux le Pierre Gef de manifester ainsi sa foi de Réformé en 1547. Beaucoup ont fini sur le bûcher pour ça. S'agit il d'un piėge de ses compagnons pour se débarrasser d'un concurrent? Bel exemple de communication politique puisque le pouvoir royal s'en est mêlé.