Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Les 3 petits cochons


Les 3 petits cochons....ou parabole comme on veut.
Il était une fois trois petits cochons qui vivaient avec leur maman dans une petite maison.
Un jour, la maman appela ses trois fils et leur dit qu'elle ne pouvait plus les élever
parce qu'elle était trop pauvre.
Je voudrais que vous partiez d'ici et construisiez votre maison, dit-elle, mais prenez garde qu'elle soit bien solide pour que le grand méchant loup ne puisse entrer et vous manger.

La maman embrassa ses trois petits cochons Sarki, Jupépé et Fillonet
et leur dit au revoir les larmes aux yeux
Ils s'en allèrent construire leurs maisons.

Le premier petit cochon, Sarki, rencontra un homme portant une botte de paille.
"Puis-je avoir un peu de paille pour construire ma maison ?"
demanda le petit cochon Sarki.

Et l'homme lui donna de la paille.

Le second petit cochon, Jupépé, avait rencontré un homme qui portait un chargement de bois.
"Puis-je avoir quelques bouts de bois pour construire ma maison?"
demanda le petit cochon Jupépé.

Et l'homme lui donna le bois.

Le troisième petit cochon, Fillonet
lui, avait rencontré un homme chargé de briques.
"S'il vous plaît, Monsieur, demanda le troisième petit cochon, Fillonet
puis-je avoir quelques briques pour construire ma maison ?"
 
Et, l'homme lui donna des briques.

Les trois petits cochons rentraient joyeusement
chez eux quand le loup Socialo les aperçut.

Comme ils doivent être tendres !
Lequel vais-je manger en premier ?

Je vais commencer par le petit cochon Sarki, ça en f"ra un de moins
dans la maison de paille.
 
Il frappa à la porte.
Petit cochon, gentil petit cochon Sarki je peux entrer ?

Non, Non ! Par le poil de mon menton !

Alors, je vais souffler et ta maison s'envolera !

Le loup Socialo gonfla ses joues,
souffla, souffla de toutes ses forces,
et la maison de paille s'envola.


Au secours !
cria le premier petit cochon Sarki en courant
vers la maison de bois de son frère Jupépé.
A peine celui-ci eut-il refermé la porte
que le loup frappa.


Petits cochons, gentils petits cochons,
je peux entrer ?
 

Non, non ! Par le poil de nos mentons !
répondirent les deux frères.


Alors ,je vais souffler, souffler, et votre maison s'envolera !

Le loup Socialo gonfla ses joues,
souffla, souffla de toutes ses forces,
et la maison de bois s'envola.

Au secours !
crièrent les deux petits cochons en courant
aussi vite que possible vers la maison de briques de leur frère Fillonet.

Ici, vous ne risquez rien ! leur dit-il.

Bientôt, la voix du loup Socialo résonna.
Petits cochons, gentils petits cochons, je peux entrer ?

Non ! non ! Par le poil de nos mentons !


Alors, vous allez voir, hurla le loup Socialo,
je vais souffler sur votre maison, et je vais la démolir !
Il prit alors sa plus profonde respiration et souffla comme un fou.

Mais cette fois-ci, il ne réussit pas à mettre la maison par terre. Il se cogna la tête contre les murs et se blessa.
Puis il s'enfuit dans la forêt, hurlant de douleur.


Cela rendit le loup Socialo fou furieux.
Il était si furieux qu'il en devint tout bleu.
"Il faut absolument que j'attrape ces cochons"
se disait -t-il

Quelques jours plus tard,
les petits cochons virent le loup Socialo arriver avec une grande échelle.

J'aurais dû y penser plus tôt !
dit-il en l'appuyant contre le mur de la maison. pour atteindre la cheminée.
Pendant ce temps,
le troisième petit cochon, Fillonet (le malin) qui était très rusé,
alluma un grand feu dans la cheminée et y posa un chaudron rempli d'eau bouillante

Quand le loup Socialo descendit dans la cheminée, il tomba tout droit dedans.
Il poussa un hurlement qu'on l'entendit à des kilomètres à la ronde
Il repartit comme il était venu, par la cheminée.

On n'entendit plus jamais parler de lui.
 
N'est-ce pas ! Tel est pris qui croyait prendre.
Et je garde mes pastilles...HA, HA, HA !
 

Parabole :

Qui pourrait me donner le vrai nom des 3 petits cochons, dans l'ordre, bien-sûr ?... en 1, le nom du petit cochon à la maison de paille, en 2, le nom du petit cochon à la maison de bois, en 3, le nom du petit cochon à la maison de briques ? Ha, ha..

Tiens, aussi, quant à faire, le nom du grand méchant loup.

Ce que vous gagnerez ? Tiens, pourquoi pas des pastilles de Vichy ! Je pourrai même demander à mon maire de vous les offrir. Re-ha, ha...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eve 10/03/2017 20:09

merci d'avoir donné les noms Sarki, Jupépé et Fillonet , voilà bien que je pensais à des vieux cochons vicieux !!!! comme dans ce monde de fous on voit de tout !!!

biker06 09/03/2017 14:47

Parce que je l'ai mis vers midi...mais, tu as du louper celui ci ?
http://freeriders.over-blog.net/2016/12/la-rotonde-du-negresco-un-carrousel-pompadour-1.html
bizz

Tarrah 09/03/2017 14:07

bon, suis rassurée je vois que personne n'a trouvé!!! lol

julie 09/03/2017 14:20

Alors, même toi, tu ne trouves pas ? Je faisais juste une comparaison..Je me demande si je ne vais pas remplacer par mes noms à moi.
Tiens, j'y vais, puisque demain, je vais changer d'article et que mes principaux lecteurs ont dû venir.

Eve 08/03/2017 23:31

je ne sais pas lire, j'ai répondu que je ne savais pas , mais quand je suis venue j'ai pensé aux politiques, ils me pompent l'air !! donc cette fois revenue lire, je vois que je dois changer mes lunettes , ça je le sais je ne vois plus rien- et je vais te mettre enfin les vrais noms - - - -
Nouf-Nouf (Fifer Pig) construit une maison en paille, porte un béret blanc et un nœud jaune autour du cou et joue du fifre (sorte de flûte). Nif-Nif (Fiddler Pig) construit une maison en bois, porte un béret et une veste bleus ainsi qu'un ruban noir et joue du violon. Enfin, Naf-Naf (Practical Pig) construit une maison en briques, porte une salopette et une casquette et joue du piano.

heure-bleue 08/03/2017 10:53

Je ne me souviens plus du nom des petits cochons mais tu vas pouvoir lire l'histoire à ton petit fils.

julie 09/03/2017 14:18

Celle-ci lui plairait, j'en suis sûre. Parait que, tous les soirs, maman ou papa (quand il est là, car, parfois, souvent même, il rentre, tard, très tard), il veut son histoire..Ca m'a fait marrer, quand ils étaient là à Noel, il ne voulait pas de moi..sauf, le soir où ils sont sortis et où nous l'avons gardé..

biker06 08/03/2017 08:57

Hello Juju
Je connais que le prénom de la maman ...c'est Peggy !
Je te souhaite une bonne journée de la femme
bizz
Pat

julie 09/03/2017 14:16

Ha, ha...

Eve 08/03/2017 00:26

comme Praline , j'imagine que c'est des politiques , mais delà à donner des noms qui correspondent à tes petits cochons je ne sais pas - donc je ne dis rien , bises

julie 09/03/2017 14:16

Ben, personne ne trouvera finalement. Si vous ne voulez pas l'écrire, dites le moi dans le creux de l'oreille..

Praline 07/03/2017 14:14

Oui les cochons sont des politiques... et lycée de Versailles... la flemme de chercher, alors je cours au supermarket acheter mes pastilles de Vichy, pffff.
T'as pas vu, ton "monsieur le Goût" cause de toi sur son blog ! :-)

julie 07/03/2017 14:39

Dommage pour les pastilles. Mais, peut-être qu'il y aura une autre occasion. D'ailleurs, j'en ai en attente. 6 mois que j'en ai promis à une autre blogueuse. A une époque, j'étais quand même plus rapide.
Oui, j'ai vu pour mr le goût. Même que je lui ai répondu. On se frite, mais, c'est quelqu'un qui s'excuse quand il voit qu'il a dépassé les bornes. Alors, ça me va..Au fond, je ne crois pas qu'il fait partie des méchants cochons. Non, il ne fait pas partie de mon histoire.

Fabie 07/03/2017 14:10

Il doit y avoir des politiques là dessous, mais j'aurais du mal à les identifier :)
On assiste à une telle pantomime d'hypocrites...
Pas trop de dégâts avec cette tempête?
Je regrette de ne pas avoir vu les vagues de l'océan !!!
Bisous drômois

julie 07/03/2017 14:35

Dommage pour les pastilles. Si, il y a eu quelques dégâts. Même qu'un élève du lycée s'est ramassé une branche sur la tête. Heureusement, ce n'était pas mon petit fils. Hier, vers midi, j'ai eu un peu peur..

Olivier 07/03/2017 14:01

Le cochon à la maison de paille c'est Lagarde de l'UDI, celui à la maison de bois c'est Bayrou, celui à la maison de brique c'est Macron, le grand méchant loup c'est le populisme de Fillon et Le Pen. Olivier

julie 07/03/2017 14:34

Perdu. Ha, ha...

Tarrah 07/03/2017 13:27

je pensais à Riri Fifi et Loulou mais non c'est Nif Nif Naf Naf et Nouf Nouf....tu sais que t'es drôle toi Dame juju...?????????????

julie 07/03/2017 13:39

Non, non, pas eux. Ce ne serait pas assez drôle. Je fais référence à qui ? Dommage, j'aurais bien aimé t'envoyer des pastilles de Vichy..