Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Juppette ou Fillonnette ?

Juppette ou Fillonnette ?

Souvenez-vous, j'avais parié un grattage, non, 2 grattages, si Juppette et Fillonnette étaient les grands gagnants de la primaire.

Vous voulez savoir ce que j'ai gagné ? Non, pas 5 euros, ni 20 euros, ni 50 euros, ni 100 euros, ni 5000 euros, ni 500 000 euros...Non, j'ai tout simplement gagné 10 euros, 2 X 5 euros. Ni gagnante, ni perdante, ma foi...Pas de quoi vous offrir une bouteille de champagne à tous.

Je ne commenterai pas vos commentaires, vu, qu'en grande partie, vous avez tapé sur le petit. Et moi, j'aime pas qu'on tape sur les petits, sans défense (bon, là, hum, hum, d'accord). Je peux vous l'avouer humblement, dans l'isoloir, j'ai longuement hésité entre Fillon et Sarko. Mais, m'est revenu en mémoire le débat à la télé, où Pujada s'était permis d'apostropher Sarko sur une certaine affaire (franchement, la ficelle était un peu grosse à avaler). J'en avais été presque autant indignée que l'ex-président. Je m'étais jurée de voter pour lui, pour faire mentir les Instituts de sondage, les journalistes, comme la Ruquier sur la 2, le samedi soir, qui passe son temps à taper sur Sarko. Je hais être influencée. Si on veut m'amener dans un coin où je n'ai pas forcément envie d'aller (et même si j'ai envie d'aller) je suis capable de changer d'avis au dernier moment. Je  ne veux pas être prise pour une gogotte (féminin de gogo). Maintenant, Ruquier pourra faire de Juppette ou de Fillonnette ses têtes de turc. Il ne se rend pas compte, comme nous les français détestons ça. Nous sommes capables de réfléchir par nous-mêmes, Nomého ! Faut pas nous prendre pour des enfants qu'il faut pendre par la main pour traverser la rue. Populisme, populisme, j't'en foutrais, moi du populisme ! Populaire, je veux bien, mais pour moi, populisme, ça sonne comme du mépris. J'aime pas ce mot.

Nomého ! Qui c'est qui décide dans l'isoloir, les journalistes, les instituts de sondage ou nous le peuple, je vous demande un peu !  Nous sommes en démocratie, que diable, jusqu'à preuve du contraire !

Avez-vous remarqué, que, cette semaine, malgré le très bon score obtenu par Fillonnette, personne n'ose plus trop s'avancer et faire des pronostics, dignes de la meilleure voyante, comme madame Irma.

Finalement, je crois que je n'irai pas voter la semaine prochaine. Qu'ils se "démerdent" entre eux maintenant que j'ai essayé de défendre le petit.

Mais, d'un autre côté, j'aimerais bien empoisonner la vie de Juppette, qui a la rage au ventre, qui est tellement revanchard qu'il dit des conneries monumentales ; sur l'avortement par exemple, dont, d'après lui, Fillon voudrait changer la loi. Il se dit qu'après tout, rien n'est perdu, qu'il peut y aller à fond la caisse... les français étant tellement versatiles (ou volatiles) qu'il pourrait, après tout, lui-aussi, leur faire avaler n'importe quelle couleuvre. Vous verrez, demain, il va taper sur Fillon, avec l'avortement. Il va parler de la suppression des 500 000 fonctionnaires, prévu par Fillonnnette...et, bien-sûr, tous les postes supprimés se trouveraient, comme par hasard, parmi les enseignants, les infirmières, et, tant qu'à faire, les policiers, ceux dont les français ne veulent pas voir le nombre diminuer - au fait, à propos de voleurs, vous avez vu ce qui est arrivé à une princesse quatari, détroussée de ses bijoux en toc, détroussée de ses bagages achetés chez Gifi ? - Il y en aurait tout de même pour 5 millions d'euros, une bagatelle pour la dame, mais tout de même un traumatisme certain, qui, à mon avis, va faire passer Paris pour la capitale la moins sûre du monde.

Coquin, va, tu ne m'emmèneras pas dans ton lit, là, où tu aimerais emmener plus de 50 % de votants ! (je parle de Juppette bien-sûr).

Sinon, chez nous, la pluie s'est arrêtée. Mais, hélas, elle va continuer dans les Cévennes. Quand on sait qu'on se ramasse l'eau des Cévennes sur la tête quelques jours plus tard, ma foi, faut que j'examine si l'Allier n'aurait pas envie de quitter son lit pour venir dans le mien. Hier, nous avons vu que le champ de courses ressemblait à une piscine, qu'on ne savait plus trop bien sur quoi on roulait, sur l'eau ou sur la route.

Sinon, quoi donc encore ? Que j'ai des petits soucis de santé, là où la décence m'interdit de prononcer le nom. 

Me semble que c'est parti de la semaine dernière.

Vendredi, nous sommes allés retrouver ma belle-soeur et  mon beau-frère dans une ville thermale, à 90km de Vichy. Il tombait des trombes d'eau ; Pas de bol ! Nous devrions porter plainte et réclamer des dommages et intérêts, car, la veille, on annonçait du beau temps. Du beau temps, effectivement, nous en avons eu, en partant...Et puis, au fur et à mesure où nous avancions, ça tombait de plus en plus dru - Nous n'avons même pas pu nous promener un peu dans la nature.

 Tenez, puisque j'ai lu sur certains blogs que vous étiez à cours d'idée et plus trop envie d'écrire  - serait-ce le début de la fin des blogs ! - je vais continuer à soliloquer avec vous. Soliloquer, c'est ce que je sais faire le mieux.

Ma belle-soeur et mon beau-frère avaient décidé de nous emmener dans un restaurant, perdu dans la campagne, à proximité de leur beau gîte, un restaurant semi-gastronomique ; bon accueil, joli cadre, bon repas (avec un menu à 13 ou 16 euros la semaine)...Mes bofs y étaient allés 2 jours auparavant. Ils ont pensé que, vu le temps pourri, il ne devait pas y avoir grand monde, d'autant que la dame leur avait dit "si du monde dimanche, personne la semaine".

Ils n'avaient donc pas réservé.

La dame nous a accueillis d'une façon charmante, a dit quelques mots à nos bofs qu'ils ont l'habitude de voir, nous a installés à une table.

Nous avions à côté de nous, une table de six personnes. J'avais jeté un regard sur une dame qui me disait quelque chose. Elle aussi, probablement, car elle m'a regardé aussi avec insistance....ensuite, son regard est tombé sur mon mari. "je vous connais, vous, mais où ?"... Il a suffit que je prononce le mot Vichy, et là, miracle, j'avais prononcé le mot magique.... elle s'est exclamée " vous êtes mr Juju ....Voyez, le vêtement que mon mari porte sort de chez vous". Et patati, et patata...

Entre-temps, la restauratrice est revenue avec les menus, nous les a tendus...Elle a toutefois demandé à ma belle-soeur :

-  je ne retrouve pas votre nom, vous avez réservé quand ?

- mais, nous n'avons pas réservé, nous pensions que nous pouvions venir comme ça en semaine.

- Oh, quelle déveine ! je suis désolée, mais nous sommes complets, nous venons même de refuser une dizaine de personnes.

Alors, qui qui a dit que les restaurants à la campagne ne travaillaient pas ?

Nous avons remis nos manteaux, déçus.

Après moult excuses, la dame nous a raccompagnés à la porte. Finalement, nous avons pris ça à la rigolade.

Nous sommes allés dans un vague restaurant au bord d'un plan d'eau, un truc pas cher pour travailleurs du bâtiments. Ca, c'est sûr, nous avons eu la quantité....mais, le reste.....aïe, aïe, aïe.

C'était dégueu....Je me demande si je n'ai pas attrapé cette saloperie chez eux.....Mes bofs trouvaient la patronne sympath (pour ça qu'ils nous ont amenés là. Moi, je trouvais qu'elle ressemblait plus à une gargotière de la rue St Denis qu'à une bonne restauratrice campagnarde). A moins que, d'avoir mangé aux frais de la princesse, dans les meilleurs restaurants de Vichy, durant des années, ait rendu mon palais fin comme celui de Ducasse). La femme nous a demandés 2 ou 3 fois si c'était bon, m'a demandé pourquoi je ne finissais pas mon entrée, un vague pâté de campagne, pourquoi je ne finissais pas ma tranche de rôti de porc (qu'on aurait dit cuite dans l'eau), pourquoi je ne terminais pas mon dessert, une tarte au citron (enfin, qui avait une vague odeur de citron) avec de la chantilly (mon dieu, la chantilly qui dégoulinait)..Elle me gonflait grave. Si je ne m'étais pas retenue - par correction pour ma famille - je lui aurais hurlé à la figure "mais, vous allez la fermer, votre bouffe est dégueulasse, vous n'avez pas honte de nourrir vos clients avec ça, vous avez une chance phénoménale d'avoir autant de clients, alors, n'en faîtes pas des tonnes".

Nous, avec mon mari, c'est sûr, on ne remettra pas les pieds dans ce vague bistrot, cafétéria, gargotte...Bref, pas cher le repas (13,5 euros), mais ça ne valait pas plus, je dirai même......

En attendant, depuis samedi soir, je ne suis pas dans mon assiette. Ha, ha, assiette, j'ai dit assiette ?

Pour vous remercier de m'avoir lue jusqu'au bout (non !), quelques photos d'un coucher de soleil, enfin, là encore, un semblant de coucher de soleil. Hélas, quand nous sommes arrivés sur la colline, les beaux nuages rouges, aperçus à la maison, avaient déjà viré au gris. La vue sur Vichy est superbe. On y voit aussi les Monts d'Auvergne. D'ailleurs, j'ai eu l'heureuse surprise de voir que le Puy de Dôme était entré en éruption, il fumait. Voyez plutôt sur la 1ere photo.

Juppette ou Fillonnette ?
Juppette ou Fillonnette ?Juppette ou Fillonnette ?Juppette ou Fillonnette ?
Juppette ou Fillonnette ?Juppette ou Fillonnette ?Juppette ou Fillonnette ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Armelle 28/11/2016 16:55

J'ai bien ri toute à l'heure en lisant ce billet avant que tu me laisses un mot gentil chez moi. Merci, ça m'a fait plaisir. Je suis Fillon depuis un peu plus d'un an. Comme dit une de tes lectrices, il n'a pas, en principe, de casseroles aux fesses et ila l'air droit dans ses bottes. Un peu de fermeté ne fera pas de mal.
J'aimais bien Sarko pour plusieurs raisons. La principale, la poignée de main échangée avec lui alors qu'il m'a épargné une sacrée chute dans l'escalier d'un théâtre. Tomber dans les bras de Sarko... Ca n'arrive qu'à moi. J'ai le souvenir de sa poignée de main très agréable. Je me suis dit qu'un type qui avait ce genre de poignée de main n'était pas fondamentalement mauvais.
Sinon, je suis aussi tombée dans les bras de Guy Drut pour ceux qui se souviennent de cet athlète. Plus grand que Sarko...
Il faut faire attention aux gargottes. Soigne toi bien.
Merci encore pour le petit mot gentil et quand tu veux !

Eve 25/11/2016 00:44

si tu étais payée à la ligne , tu gagnerais bien ta vie !!!
pour mon plaisir et celui des autres, je te vois bien haranguant les foules !!
bon là n'est pas le sujet , tu n'es pas candidate,
Entre Jupon et Fillpé je ne sais pas lequel je choisirais si je votais pour eux ,
Fillon n'a pas l'air d'avoir de casseroles aux fesses, et Juppé et ses emplois fictifs ainsi que Chirac dans les années 2000 me laisse des souvenirs .
Je ne sais pas ce que valent leurs paroles ,
la suite au prochain numéro
Il fait gris ces jours ci quand ce n'est pas pluvieux, un triste temps ,
mais bon il y a pire ailleurs, alors je ne vais pas me plaindre
bises et bon vendredi

Fabie 24/11/2016 11:26

Démêler le vrai du faux dans toutes les propagandes, est bien compliqué !

Mon fils aîné et sa compagne ont mangé dans un resto à Lyon, ils ont été plus que déçus, et en plus c'était cher !

Soignes toi, ne laisse pas traîner ! Et tes contrôles, tu en es où ???
Bises drômoises pluvieuses

le-gout-des-autres 24/11/2016 10:24

"Je hais être influencée"
Farceuse, va !
Tu es comme tout le monde, tu es influencée.
Fillon va nous ramener en 1934, au mieux à Margaret Thatcher.
Juppé en 1995.
Sarko aurait imité Marine Le Pen.
Les autres de l'autre côté vont nous la jouer Tony Blair, une gauche de droite inféodée aux banquiers...
Tu as bien de la chance si tu sais pour qui voter.
Pas un ne fait son boulot.
Un homme d'état, ça doit donner une vision, voir la prochaine génération.
On a des lascars qui n'ont que des slogans, qui ne voient pas plus loin que la prochaine élection.

julie 24/11/2016 11:40

Fillon va nous ramener en 1934...toi, t'as lu quelque chose là-dessus qui t'inspire cette phrase.
Mais non, je ne sais pas pour qui voter, j'essaie de faire au mieux. Pour une fois que je n'ai pas voté Copé qui a eu une seule voix dans ma commune. Un peu plus, il en avait deux avec moi. De toute façon, la politique, ça rapporte à qui ? Aux journaux, aux radios, aux télévisions, aux médias de tous poils. Ca en fait vendre du papier.
Depuis le lendemain de l'élection à H, on commençait déjà à parler des élections 2017...
Alors, quid de tout ça ! On supprime les élections, le président ? Et, ça nous mènerait à quoi ? A la guerre civile, avec les petits chefs qui seraient pires que les grands manitous, si chacun décidait.
Moi, côté gauche, si y'a Hollande, Valls, Montebourg, Macron, je n'irai pas voter ou voterai Merluche. Aucun de ces 4 lascars ne me plait.
As-tu vu une seule fois un homme politique qui ait fait l'unanimité ? De Gaulle ? Tu parles, je m'en souviens. Personne n'en voulait et on l'a obligé à se retirer. Hollande est plus coriace qui ne veut pas céder sa place. Toi, tu ferais mieux ? C'est facile d'être de l'autre côté de la barrière, on peut se permettre de critiquer à tout va, de donner des leçons à tout le monde. Immanquablement, tu feras des mécontents où que tu sois...

heure-bleue 24/11/2016 10:19

Tu as chopé la gastro, j'espère que tu vas mieux.
Pas de Fillon pour moi, il va augmenter la TVA et ça va encore tomber sur les retraités, ceux qui ont des retraites gelées et un Thatcher en costume à 6 000€, pas pour moi.

julie 24/11/2016 11:28

Heu, gastro, hum, hum...
Droite ou gauche, bof..
Je vois que ça y est, les chiens sont lâchés sur Fillon. Il s'en ramasse plein la tronche, parce qu'il est le favori. Faut croire qu'il fait plus peur à la gauche que Juppette. Ce soir, à mon avis, y'a un sujet dont Fillon va avoir du mal à se dépêtrer...C'est sa phrase malheureuse sur les juifs. Et voilà, comme avec Mitterrand, on va tirer sur lui à bout portant. Après les homos, après les cathos intégristes, après les fonctionnaires, vlà les juifs, demain on dira qu'il va virer tous les migrants ? On va bien finir par lui trouver des casseroles au derrière. Ptêtre qu'on va dire que c'était un collabo pendant la guerre, ou si ce n'est lui, on accusera son père.
Quant aux costumes à 6000 euros, en vlà au moins un qui sera bien habillé. Mon mari admire ses costumes, dit effectivement qu'ils sont bien coupés... Il aurait pu lui en sortir un, pour le même résultat pour 2000 euros.

Praline 24/11/2016 06:56

J'espère que tu vas mieux, soigne-toi en tout cas, ne laisse pas traîner.... enfin... sans vouloir t'influencer hein ! hihi !
Je serais bien allée voter... mais donner deux euros à ces guignols, non c'est pas possible. Deux euros c'est rien du tout (pas pour tout le monde d'ailleurs) mais à la sortie ils ramassent un joli pécule, c'est des enfoirés, ils piquent deux euros pour tenter d'être élus, à des gens qui n'arrivent pas à vivre décemment, et tout ça pour les enfoncer toujours plus dans la précarité une fois l'élection faite !
Bisous ma belle, prends soin de toi.

Praline 25/11/2016 13:43

Zut j'ai pas répondu au bon endroit, tu remettras bien tout ça en place, hihi !

julie 24/11/2016 11:19

Oui, les 2 euros, ça m'a forcé. Pas sûre (et mon mari aussi) que j'y aille la semaine prochaine. La gauche, à mon avis, prendra 1 euros, juste pour faire différent. Tu sais ce que j'aurais aimé. Qu'ils gardent un euro et que l'autre euro aille aux restos du cœur.
Bises et bonne journée, enneigée peut-être. J'ai lu quelque part que tu allais manger ce midi de la soupe. La soupe fait grandir. Es-tu grande ?

Rose63 23/11/2016 19:47

Je vais commencer par la fin , je ne suis pas chauvine
Mais enfin
Il est beau mon géant !
Quant à ta narration , je crois que tu devrais monter une pièce de théâtre
Je me suis bidonnée
J'adore ,j'aurais pu encore ne lire des pages et des pages
Rire c'est la santé
Bonne soirée
Je m'incline devant ton talant de narratrice :)

Praline 25/11/2016 13:42

La soupe c'était pour le soir, il m'en reste pour ce soir et demain, tu viens m'aider à la manger ? elle est très bonne tu sais (6 légumes).
Non je ne suis pas grande, il y a quelques années, à ma taille maxi je mesurais 1.65 m et comme tout le monde je me tasse, je ne fais plus 1.59 m !!! bah tant pis, comme disait Coluche "y a pas de grands y a pas de petits, la bonne hauteur c'est quand les pieds touchent par terre" :-)

julie 24/11/2016 11:17

Merci Rose. Là, sur la photo ce n'est guère flagrant. Et puis, le temps que je prenne la photo, le nuage fumant au dessus du Puy de Dôme s'était atténué. Sur la colline au dessus de ma commune, la vue est magnifique, j'adore y aller. Par contre, il y a un vent à décorner les bœufs.
Bonne journée. Pour l'instant, pas de pluie.

biker06 23/11/2016 19:41

Hello Juju
Je ne reconnais qu'un seul parti ...tu peux le voir sur mon site en haut à gauche.....
http://freeriders.over-blog.net
Alors les jupettes et les fillonettes je m'assois dessus . Avec 2 fois 2 euros je ne vais pas me payer une bouteille de champagne, mais certainement une bouteille de spumante de Asti que je savourerai à ma santé à celle des miens, à mes amis et à toi aussi.....
Forza nissa per sempre
bizz
Pat

julie 24/11/2016 11:14

Ah, ces 2 euros, pas beaucoup ne les ont digérés. Moi-même, ça m'a coûté. Combien demanderont les gauchos ?
Bonne journée.

Mistigris34 23/11/2016 18:54

bonsoir juju j'espère que tu vas mieux ? les restos dur dur si on est invités....mais on y va pas souvent mais on choisi même avec les amis ou famille si on peux , les bons,
tu m'as bien fait rire ce soir quand même, sont bien belles tes photos, quel ciel !
ici ce fut gris toute la journée et beaucoup beaucoup de vent de Sud !!
bisous, MIAOU !!!!!

julie 24/11/2016 11:13

Au restaurant, nous n'y allons plus beaucoup...Le dernier, on va vite l'oublier.
Au fait, j'ai eu au téléphone le mari de notre regrettée amie. Je l'avais un peu (beaucoup délaissé, soyons juste. Nous devions l'inviter au resto, mais ne l'avons pas fait). Faut dire que lui, on ne le connaissait pas, enfin, moi). Il m'a dit que c'était comme au 1er jour, qu'il n'arrivait pas à se remettre de la perte de sa femme.
Bises