Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie

Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie

C'est désespérant. Hier matin, m'étant levée tôt - 9h - j'avais été heureuse de voir notre petit jardin sous le soleil, mignon tout plein, tout vert, sans une mauvaise herbe. C'est à cette période qu'il est le plus beau et qu'il me ravit le plus. C'est l'époque où mon mari passe ses journées dans le jardin et traque la moindre mauvaise herbe. Il aimerait bien d'ailleurs traquer la mauvaise herbe du voisin qui déborde chez nous.

L'herbe est verte, dis-je, bien tondue, les rosiers sont en boutons, les pivoines prêtes à rougir de bonheur, les géraniums, sur le bord des fenêtres, commençant à narguer les moustiques - c'est beau, hein, ce que je dis ! mais ça, c'est pour me donner du courage pour affronter ce dimanche pluvieux. Même pas pluvieux ; en ce moment, il tombe des hallebardes. Les arbres sont verts, gorgés de fruits. Heu, ça, j'en rajoute un peu. Mais, si notre cerisier se décide à garder toutes ses cerises vertes, si les corneilles et autres oiseaux ne nous les dévorent pas, si une gelée tardive ne se manifeste pas, si les moucherons ne les dévorent pas. Mon dieu, que de si ! Avec des Si, on mettrait Paris en bouteille. D'ici un mois, tout peut se produire.

Donc, hier, a été une journée MA-GNI-FI-QUE..

Nous entendions les tondeuses ronronner chez les voisins. Comme on annonçait de la pluie pour aujourd'hui, tout le monde a vite, couru, tondu, jardiné, maçonné (ça, c'est chez mon voisin qui est en train de construire un petit local à vélos). Ca tapait, les enfants paillaient, les oiseaux chantaient, ma voisine "engueulait" son mari.

Ca t'avait un petit air de renouveau, de renaissance. J'adore le printemps pour ça. Chaque année, on a l'impression d'assister à un nouvel accouchement.

On en oublierait presque les vicissitudes de la vie. J'en ai oublié d'ailleurs de faire ma tarte au citron, ayant 4 citrons bien mûrs, tellement pressés, que, bientôt, ils vont flétrir et pourrir.

Mon mari est resté tout l'après-midi dehors, en plein soleil, sans béret, sans casquette sur la tête. Monsieur avait entrepris de tailler les branches mortes de notre vieux prunier. Comme si ça ne pouvait pas attendre.

Je me suis mise sur la terrasse, les jambes à l'air, pour essayer de leur donner un peu de couleur.

Et le mari en plein cagnard - il devait faire 50° en plein soleil à 15h -

Là, ça m'a chauffé les oreilles.

Les voisins étaient dans leur jardin.

Je me suis mise à l'apostropher :

- tu vas mettre ta casquette, tu as envie d'attraper une insolation ?

- non, je ne supporte pas les casquettes, ça me gratte, tu le sais bien - 40 ans que j'entends la même rengaine -

- à un gamin, on lui dirait de rentrer, d'aller dans sa chambre, tu veux que j'aille te chercher ?

- essaie toujours

- ça se prend pour un jeune homme, mais, mon pauvre vieux, si tu continues comme ça, c'est avec une pelle et une balayette que je vais te ramasser. Ca se prend pour un jeunot, mais, t'es plus qu'un vieux, mon pauvre, essaie pas de faire le malin.

- t'arrêtes ! les voisins t'entendent

- mais, je le fais exprès. Hein, les voisins que mon mari est un âne bâté ?

- arrêtes de hurler ! la petite voisine est dehors en train de se faire bronzer, elle va se foutre de nous. (me demande si ce n'est pas pour mâter la voisine qu'il coupe le prunier).

- mais, c'est fait exprès...

Je suis allée chercher une casquette et la lui ai mise de force sur la tête. Nomého !

- et t'as intérêt à ne pas l'enlever ! Sinon, pampan, cul-cul !

Vers 17h30, j'ai dit à mon mari :

- et si nous allions voir s'il y a du monde à la guinguette ? guinguette reprise il y a peu par un nouveau gérant.

Là, le mari ne s'est pas fait prier et a vite lâché ses cisailles.

Beaucoup de monde dans les parcs, au bord de l'eau. Des familles, des ados, des couples d'amoureux, des couples de vieux, des personnes seules, lisant sur un banc.

Ca t'avait un petit air de vacances, de Vichy rétro. J'adore le printemps pour ça. En été, ce n'est plus pareil. J'avais passé presque une heure à essayer mes pantalons d'été, mes pantacourts. Finalement, je crois bien que j'ai maigri de 2 ou 3kg (ça doit bien faire un an que je ne suis pas montée sur la balance). J'ai réussi à en enfiler un, que, l'année dernière, je n'arrivais pas à attacher. Avec des ballerines de l'année dernière au pied, un pull en coton ajouré, acheté récemment à 50 % de rabais, mon beau chapeau sur la tête, je me suis trouvée presque rajeunie de 10 ans. Je dis "presque".

Mon mari m'a fait un compliment, c'est dire ! Finalement, j'adore le printemps pour ça. Il rajeunit les femmes. Il rend beau presque tout le monde, jeunes et vieux.

L'été, hélas, tu retombes sur tes pieds et tu te trouves à nouveau vieille, moche, grosse, blanche comme un cachet d'aspirine. Tu envies à ce moment-là toutes ces jeunes beautés, étalant leur éclat comme une belle pomme rouge astiquée. Tu perds tes illusions aussi vite que Lucien dans la Comédie Humaine. Au fond, la vie n'est qu'une vaste comédie....ou un drame ou une vaste fumisterie.

Bon, après mes états d'âme sur le naufrage de la vie, revenons à mes jolis parcs, eux, toujours bien là, toujours aussi beaux depuis Napoléon III - bon, vous me direz qu'ils ont l'attention de dizaines de jardiniers, pas comme le parc des sources en plein centre ville, appartenant à l'Etat. Comme quoi, je me demande s'il ne vaut pas mieux avoir un roi qu'un président à la tête d'un pays.

Les femmes étaient jolies, répète-je, les hommes amoureux, les enfants heureux, les chiens n'étant pas en reste, remuant de la queue.

Beaucoup de familles "black", avec de nombreux enfants - heureux les enfants et bien beaux - Me demande d'où ils viennent. Peut-être du Mali, d'Erythrée......

Voyez le monde autour de la guinguette ? Pour une fois, tout le monde s'est fié à dame météo qui annonçait un dimanche pluvieux - j'aurais voulu incorporer mes photos au fur et à mesure que j'écris, mais ça me dit qu'elles sont bloquées dans le presse-papier. Où je le trouve, moi le presse-papier, hein ! Depuis que j'ai acheté ce nouvel ordi, ça m.....e -

Et, pour une fois, ils ne se sont pas trompés. Heureusement que notre brocante n'avait pas lieu ce dimanche. Par contre, bien dommage que celle qui aura lieu à Vichy la semaine prochaine, sur les bords de l'Allier, jour de la fête des mères, ne soit pas aujourd'hui.

Ca leur aurait fait les pieds. Ces salauds nous ont obligés à avancer notre brocante - pendant 2 ou 3 ans, elles ont eu lieu en même temps - Pourtant, nous étions les premiers depuis quelques décennies à la faire pour la fête des mères. Le vieux quartier de Vichy, arrivé récemment, n'a pas voulu déplacer la sienne. Vichy nous a ainsi "volé" tous "nos clients", parce que, hein, rien que le nom de Vichy fait se déplacer les foules. Mais, normal, c'est Vichy, comme dirait feu le regretté Coffe.

Allez, quelques photos de cette ville que j'adore, malgré tout, malgré quelques rancoeurs envers quelques membres de l'Establishment vichyssois.

ps : tiens, ça gronde au loin. Vlà l'orage qui arrive. On a l'impression que la nuit va tomber. Vraiment dommage qu'il n'y ait pas la brocante sur les bords de l'Allier à Vichy. Ca m'eut fait chaud au cœur, tellement il tombe des cordes.

Je sais, parfois, je suis "teigneuse",, comme un poux.

Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie
Rebelote. Après le beau temps, rebonjour la pluie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eve 24/05/2016 00:55

salut , ben au moins je me sens moins seule quand je vois qu'il pleut partout,
punaise y en a marre de la flotte ,
ah sacrée casquette !!! les UV sont aussi nocifs par temps voilé qu'ensoleillé ,
tu en as de la chance que ton mari t'emmène à la guinguette, même que pour voir , le mien ne le ferai pas
pour le sortir faudrait lui coller un révolver dans le dos et encore pas sûr qu'il viendrait !!!
je passe une partie de mon temps au jardin dans les fleurs , dépoter, déplacer, refaire les fraisiers, ect --
rien à voir avec tout ça , la semaine dernière nôtre fille d' Alsace s'est mariée au bout de 24 ans,
il était temps !!!
bon au lit maintenant , demain lever tôt !!
bises

Praline 23/05/2016 22:51

Tu m'as fait rire tout le long de ton billet !
J'ai lu tes billets précédents, je ne risquais pas de commenter, je ne suis rentrée qu'hier matin de Corse. Et là pas une minute pour publier sur mon blog, j'installe ma nouvelle cuisine, je publierai quand même des photos de celle-ci, demain je pense.
Vichy, les bords de l'Allier, les thermes, que de souvenirs quand j'allais à Brugheas chez ma tata Mimi !
Bises auvergnalpines, froides, pluvieuses, un temps d'octobre !

liliplume 23/05/2016 20:06

Ahhhhhhh Vichy......

Fabie 23/05/2016 09:56

Tu n'as qu'à suivre ton mari avec une ombrelle ;)
Bon je constate qu'il est toujours prêt à sortir, c'est bien, le mien aussi mais en moto...
Alors je ne le suis pas.
Ici, vent terrible toute la journée, et pluie le soir.
Bises drômoises

Julie 23/05/2016 14:49

Oui, j'ai la chance d'avoir un mari qui dit toujours Oui. Toujours prêt à me suivre. Enfin, presque. Il y a un endroit où il déteste aller et où il ne m'accompagne jamais.
Je vois que nous avons tous été logés hier à la même enseigne, question temps. Ma belle-mère a dû broyer du noir dans sa maison. J'espère que ses volets étaient bien attachés.
Bises

heure-bleue 23/05/2016 09:47

Il pleut sur Paris depuis des jours et des jours et hier je ne suis même pas allée sur la brocante, je suis sûre qu'elle a été annulée et ce matin, il pleut encore.

Julie 23/05/2016 14:46

Nous non plus ne sommes pas sortis hier après-midi. J'en ai profité dans la soirée pour faire enfin ma tarte au citron. Et, c'est mon mari qui a fait la vaisselle et qui a répondu à ma mère au téléphone, mère qui s'ennuyait ferme, seule chez elle dans sa maison isolée. Ils ont parlé jardinage, un sujet que lui et elle adore (pas moi) Nous avons aussi bien dégusté hier. Même que je me suis dit que j'aurais bien aimé être en appartement. Je n'ose aller voir comment est l'Allier.

josse 22/05/2016 21:47

Pas besoin de casquette aujourd'hui, sortons le parapluie pour toute la semaine.
bonne soirée.

Julie 23/05/2016 14:43

Si tu avais vu les trombes d'eau hier soir dans la soirée et le vent. Une sorte d'orage. Un moment, je regardais par la fenêtre les arbres qui ployaient grave sous les rafales de vent. Aujourd'hui, c'est mieux, mais ce n'est pas encore ça.

Tarrah 22/05/2016 15:08

t'inquiète pas ici c'est la même chanson, hier un super temps, on a passé la journée à jardiner et aujourd'hui flotte!tu as raison, le printemps et la plus jolie des saisons, mais moi, c'est l'hiver que je préfère, le froid glacial avec du soleil ou de la neige...bon,c'est quand la fête des mères? perso j'ai juste droit à un petit coup de fil...mais c'est mieux que rien, tous les ans mon fils le plus jeune me la souhaite en mm temps que la Belgique...lol...mais pas cette année..je vais lire des blogs ça va m'occuper vu que t'as dis qu'on ne devait rien faire...lol...suis juste allée à la messe, car ici c'était les communions. bisous

Julie 23/05/2016 14:42

Tu dis adorer la neige. Mais tu me diras que de la neige fin mai, ça ne le fait pas. Il en est tombé sur les hauteurs du Sancy. Hier soir, on a bien dégusté.
Tu sais que j'ai bien envie d'envoyer un message à ma fille pour lui dire que ce n'est pas la peine qu'elle me souhaite cette année la fête des mères, la semaine prochaine. Mais, mon mari dit que ce serait jeter de l'huile sur le feu, que ça risque de finir très mal entre nous.. Mais, moi, ce que je voudrais, ce sont des excuses pour les vilaines choses qu'elle m'a dit à Noel et que je n'ai toujours pas avalées. Moi, qui avais cru que j'avais été une mère qui n'avait jamais fait de différence entre mes enfants. C'est pas possible, avec ses enfants, on ne fait jamais bien.

MICHELE 22/05/2016 16:05

Coucou,
j'espère qu'à chaque fois, tu pries pour nous

Michèle 22/05/2016 14:40

Bonjour, je rage sur la météo qui nous nargue et nous fait "aller du corps " c'est poli. Alain est un ange, tu dois le faire savoir. Dimanche magnifique avec un soleil radieux. Aujourd'hui, changement il pleut c'est tout gris. Bisous

Julie 23/05/2016 14:36

Si tu avais vu les trombes d'eau qui nous sont tombées hier dans la soirée sur la tête. Et dire que je venais de laver mes vitres samedi. Le temps est devenu complètement fou.
Alain, qui est un ange (quand il veut, mais que ne ferait-il pas pour m'amadouer !) vient d'aller me chercher un peu de muguet et une rose dans le jardin.

Rose63 22/05/2016 13:15

Même météo
Il faut s'y faire
La pluie nourrit la terre
Le vert est luisant
Les perles de puie
S'inscrustent sur ma plante grasse
Chantant
"retient ..la pluie.........."
@ Bientôt

Julie 23/05/2016 14:33

Dis donc, qu'est ce qu'on a dégusté hier dans la soirée ! Je n'ose aller voir l'Allier de peur de voir qu'elle est sur le point de quitter son lit. Ouais, nous habitons à 100 ou 200 m.

biker06 22/05/2016 13:05

Hello Juju
Ca dépend des rois ! Le peuple fut affamé par les guerres incessantes de François 1er et de Louis XIV. Napoleon III , celui ci ne porte que le nom, Victor Hugo l'avait bien analysé !
Je suis épuisé comme je te l'ai dit précédemment . Faire le pays basque au pays niçois en une seule traite en moto avec la journée que l'on a connu hier, c'est harassant ..... Surtout qu'en moto, casque, blouson et gants sont nécessaire...
Demain jardin, car les mauvais herbes poussent très vite....s'il veut faire les miennes, je suis absolument d'accord.
Bon Dimanche
bizz
Pat

Julie 23/05/2016 14:31

Et ben dis donc mon brave. Tu en as fait de la route. J'espère au moins que ton pote n'est pas mort, suite à son accident.