Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cearriveenfrance

Cearriveenfrance

blog à la fois humoristique, satirique, sans oublier mes coups de gueule.

Au fond du trou

Au fond du trou

 

Savez-vous que c'est la 1ere année où je ne vais pas sur la tombe de mes "chers disparus" ?  Ma mère doit m'en vouloir, mais que lui dire !

A la place, le jour de la Toussaint, n'en pouvant plus de ruminer à la maison, j'ai dit à mon mari :

- viens, allons faire un tour, j'ai envie d'aller faire une prière dans une église.

Et nous voilà partis. Il faisait un temps magnifique. Mais, bonté que l'église était froide ! Une superbe petite église perdue au fin fond du bourbonnais, qui retrouve un peu vie l'été avec les concerts et les quelques artistes d'art qui ne se sont pas encore "fait la malle".

Mais que nos villages abandonnés sont tristes, avec tous ces volets fermés !  Juste un malheureux café ouvert, avec une seule table en plastique où étaient attablés un couple et ses 2 enfants. Dans la rue principale, on y voit de temps en temps déambuler un vieux, un des derniers morts-vivants de ces lieux abandonnés. Quand je pense qu'à la périphérie des villes, les gens s'entassent comme des sardines dans des boites en béton. Ils seraient pourtant si bien à la campagne, à respirer l'air pur. Les enfants y seraient si bien au lieu de jouer les vigiles pour leurs grands frères dealers.

Bonté, qu'on y envoie les migrants, qu'ils redonnent vie à nos campagnes, qu'on ouvre à nouveau l'école, l'épicerie, la boulangerie ! Ca coûte de l'argent ? Et alors ! Que nos impôts servent à quelque chose d'utile, que nos impôts locaux servent à ça. Merde enfin, que le fromage de hollande, que l'excité du manche, que leurs comparses, s'attachent à cette tâche si difficile, mais O combien gratifiante et utile ! Que seront ces lieux quand il n'y aura plus d'agriculteur, de paysan dans ces contrées désertes !

Je posais la question à mon mari sur le chemin du retour :

- à ton avis, à quoi ressemblera la campagne bourbonnaise dans un siècle ? Y aura t-il encore de la vie ? N'y aura t-il que des bois, des champs d'éoliennes, de panneaux solaires ? A moins que les chinois, trop nombreux, asphyxiés par la pollution, n'aient envahi notre pays, n'aient pris le pouvoir en France et n'aient parqué leurs millions de retraités dans ces contrées ?

Qu'on envoie donc tous les merdeux de la banlieue clermontoise, ramasser du bois, défricher les massifs, au lieu de s'en prendre à des forains qui ne demandent qu'à vivre de leur travail.

Et moi, au lieu de chialer sur mon triste sort, je ferais mieux de m'atteler aussi à cette tâche. Ca me donnerait un but dans cette vie de merde.

Merde alors ! Ouf, j'ai oublié pendant 5 mn mes "emmerdes". Faut-il que j'efface encore ce blog après m'être défoulé dessus ! Pourtant, j'aime bien son design. Bon, vous ne serez pas très nombreux à me lire, c'est déjà ça. Heureusement, ma soeur et mes enfants ne connaissent pas ce blog. Avec les quelques rares lecteurs qui passent ici, j'ai l'impression de parler dans un confessionnal.

Au fond du trou

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eve 04/11/2015 16:03

oui je pense aussi à ces enfants qui voient le bien de leurs parents se dégrader faute d'acheteurs,
et que faire vendre au moins disant ??, en se disant que tant pis c'est mieux que rien ,,???
car il coûte moins cher d'acheter du neuf que de rénover de vieilles maisons -
et pourtant !!! le terrain est plus grand que ces lotissements où ils sont entassés les uns à côté des autres -
( enfin pour nous ce n'est guère mieux les voisins sont à nous épier tout le temps ) -
mais l'avantage est que le terrain est grand - pour être près de la ville -
bon être locataires peut aussi avoir des revers , ça dépend du propriétaire -
et il faut un toit si possible -
je me souviens être venus dans le Massif Central il y a très longtemps et voir des villages abandonnés,
j'étais stupéfaite , ici sans doute y a t il la même chose mais je ne sillonne pas la campagne -

Eve 03/11/2015 23:49

que sera la France dans un siècle , ???? envahie par les chinois , la distance ne leur fait pas peur , envahie par les Russes , j'aime pas Poutine, et je le vois arriver dans nôtre pays , et puis tous les maudits islamistes, j'ai pas dit les musulmans normaux , les daesh et compagnie ,
les campagnes se meurent y pas de boulot ,adieu les usines qui faisaient vivre pleins de gens, ceux qui y vivent faut vraiment faire des kms pour aller travailler la ville ,
j'ai rêvé aussi qu'on installe des gens à la campagne plutôt que s'entasser dans les banlieues , au lieu de s'entasser dans des apparts trop petits , ils pourraient vivre en autonomie,
volailles et lapins , jardin de légumes et fruitiers et là ces gens auraient déjà un quart de salaire -
bon tu ne vas nous faire un coup de Trafalgar ??, allez t'as un coup de mou , viens je t'embauche j'ai du boulot dans le jardin -
bisous

julie 04/11/2015 12:45

Bonjour Eve. Tu sais que ça me tracasse le devenir de nos campagnes. J'ai à chaque fois le bourdon quand je me balade quand je vois tous ces volets fermés. Dire que tant de gens ont tellement fait de sacrifices pour pouvoir s'acheter un bien et en arriver là. Tout ça pour ça !
A voir chez toi, tous les fruits, les légumes que vous avez, vous avez de quoi tenir plusieurs hivers. Par contre, je te serai d'un mauvais secours. Je n'aime pas jardiner.
Bises

mamiekeke 03/11/2015 21:03

Ton église était sans doute froide mais le fait d' y avoir mis les pieds l' a sans aucun doute un peu réchauffée , je pense qu' il est bon d' aller visiter ces monuments et lieux de prières quand on est croyant , cela réchauffe le cœur et tant pis si l' église est froide ha ha ha ?. J' aime y aller aussi de temps en temps et je fais de belles découvertes en y rentrant , très souvent , de vieux retables , des peintures de peintres célèbres (comme dernièrement dans le Beaujolais) tout quoi et toujours inédit pour celui qui visite pour la première fois .

Non tu n' est pas seule puisque je te lis avec plaisir .
Bonne soirée à toi et gros bisous marseillais .
Renée (mamiekéké)

julie 04/11/2015 12:33

Cette église du bourbonnais est remarquable. Mais, qu'est-ce qu'elle est froide ! Tu sais, je voulais faire brûler un cierge. Et ben, pas de cierge. A la sortie, il était dit qu'on pouvait en acheter à la maison du patrimoine. Pourtant, il me semblait que l'église et l'Etat étaient bien distincts.
Faut que je te mette en lien. Mais, mon dieu, que j'en bave. Pas facile d'apprivoiser une nouvelle plateforme. Enfin, la nouvelle version d'OB.
Bises bourbonnaises.

Fabie 03/11/2015 15:27

Heureusement que tu as peur de l'eau, et que tu n'oses pas déranger les agents de la SNCF ;)
Se libérer par l'écriture est en principe salutaire.
J'espère que cela t'aura aidée!
Si tu viens sur mon blog, la plateforme a quelques soucis depuis hier, aussi il nous faut attendre qu'ils arrivent à réparer...
Bises drômoises

julie 04/11/2015 12:29

Bonjour Fabie.
Si seulement écrire pouvait chasser tous les soucis. Remarque, hier, après avoir écrit, j'ai pris une décision. J'ai dit à mon mari "allez, je m'habille et nous y allons". Où, ça, ma brave dame ? Ca, c'est du sujet du perso. Mais, le soir, j'étais mieux.
Non, je ne me suis pas aperçue que ton blog avait des soucis. sauf que j'ai vu que tu n'avais pas mis de nouvel article.
Bises bourbonnaises.

Michèle 03/11/2015 15:08

Bonjour, je te fais un GRAND signe d'amitié, tu as le droit d'écrire un article comme ça, je pourrais faire le même voyage de déprime, les mêmes propos qui trottent dans ma tête. Je ne te mens pas. Écrire pour se libérer de tout ce qui nous taraude, je suis d'accord avec toi sur les propositions. ALLEZ HAUTS LES COEURS POUR VIVRE Dans L'attente de jours meilleurs. ESPOIR.

julie 04/11/2015 12:26

Bonjour Michèle.
Si seulement écrire pouvait me délivrer de tous mes soucis et de mes angoisses.
D'accord, au 1er abord, j'ai tout pour être heureuse. Je ne devrais pas me plaindre. Mais, au 2e babord, hein, on est pas dans la vie des gens.
Bon courage à toi aussi.
Bises